Une phase test pour un train rapide entre Bruxelles et Amsterdam

La compagnie de chemins de fers néerlandaise a débuté les tests du train rapide qui doit relier Amsterdam et Bruxelles. La future connexion, qui pourrait voir le jour en 2024, devrait réduire d'une demi-heure le temps de trajet, qui frôle les trois heures aujourd'hui.

<p>Les presque 10.000 chefs de bord de la SNCF, dont près de 3.000 travaillent sur les TGV et Intercités, ont une fonction essentielle en matière de sécurité de la circulation et des voyageurs</p>
<p>Les presque 10.000 chefs de bord de la SNCF, dont près de 3.000 travaillent sur les TGV et Intercités, ont une fonction essentielle en matière de sécurité de la circulation et des voyageurs</p> ©AFP/Archives

Cette phase de test du nouvel Intercity (type ICNG) doit permettre de s'assurer que le train puisse accéder aux rails néerlandais et belge. Elle est effectuée en collaboration avec le constructeur du train, Alstom.

L'engin, baptisé Intercity Brussel (ou train Benelux ou Amsterdammer), pourra atteindre les 200 km/h, soit 40 de plus que les trains qui relient actuellement les deux capitales.

Selon les médias néerlandais, quelques escales en Belgique pourraient être supprimées afin de réduire le temps de trajet entre les deux destinations. La SNCB a cependant démenti vendredi cette hypothèse. "Nous examinons ensemble avec les NS (la compagnie ferroviaire néerlandaise, NDLR) des opportunités d'amélioration de la liaison Bruxelles-Amsterdam dans le cadre du prochain accord de coopération, mais sur la base de ce qui est sur la table, les gares belges qui disposent aujourd'hui d'une connexion avec les Pays-Bas, la conserveront'", a précisé un porte-parole de la compagnie belge.

Aujourd'hui, les arrêts belges du train Intercity Brussel sont Brecht, Anvers (2), Malines et le Brussels Airport.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...