Deux citoyens interpellent à nouveau le collège communal de la Ville de Bruxelles pour dénoncer le plan Good Move

Deux habitants du quartier des Marolles, situé au coeur de la capitale, ont interpellé lundi, pour la troisième séance de conseil communal consécutive, le collège de la Ville de Bruxelles au sujet du plan de circulation Good Move.

Une manifestation contre le plan de circulation a eu lieu mercredi soir.
Une manifestation contre le plan de circulation ©Comité Non au plan Good Move

Mustapha Chanuf et Younes El Abdi, deux habitants du quartier des Marolles, ont à chaque fois pris un angle d'attaque différent, cette fois le problème de stationnement lié aux PMR, et, selon eux, l'inaccessibilité de certaines places qui sont réservées à ces personnes.

L'échevin Mobilité Bart Dhondt (Ecolo/Groen) a répété qu'il voulait une ville ouverte à tous, ce qui n'a pas manqué de provoquer des réactions de désapprobation depuis les bancs du public. Selon lui, les emplacements évoqués sont temporairement indisponibles en raison d'un chantier de construction.

Les deux interpellants ont annoncé le dépôt d'une plainte auprès du centre pour l'égalité des chances Unia, alléguant que la ville de Bruxelles viole les droits fondamentaux des personnes. Ils tentent de cette façon d'arriver à l'objectif qu'ils se sont fixés: une suspension du plan de circulation par le Conseil d'Etat.

Ils ont par ailleurs demandé la suspension des amendes administratives liées au plan jusqu'à la fin de la phase-test.