Dimanche sans voiture : jusqu’à deux fois moins de monoxyde d’azote dans l’air bruxellois

L’absence de moteurs thermiques dans la région capitale a eu un effet immédiat sur la qualité de l’air et le bruit ambiant.

Semaine de la Mobilité - Dimanche sans voiture à Bruxelles: "un grand succès" pour la ministre de la Mobilité
Semaine de la Mobilité - Dimanche sans voiture à Bruxelles: "un grand succès" pour la ministre de la Mobilité

Hier dimanche, la qualité de l’air a été très favorablement influencée par la quasi-absence de voitures dans la région capitale, à l’occasion de la journée sans voiture, relève Bruxelles Environnement. L’administration régionale en charge de l’environnement a ainsi constaté “un air plus sain avec des baisses de polluants allant jusqu’à 98 %”.

Concrètement, les concentrations de monoxyde d’azote ont été entre 44 et 95 % moindres hier que lors d’un dimanche moyen et entre 66 et 98 % moindres que lors d’un jour de semaine moyen. Le black carbone diminué, respectivement de 58 et 66 % tandis que le dioxyde d’azote a vu sa concentration diminuer, respectivement, de 44 à 77 % et de 60 à 86 %.

”Les axes les plus fréquentés de la capitale ont été les plus impactés. À la station d’analyse Régent (petite ceinture) par exemple, les concentrations de NO et de NO2 ont baissé respectivement de 95 et 77 % par rapport à un dimanche moyen. Une chute encore plus marquée si l’on compare avec un jour de semaine moyen. Les concentrations de NO et de NO2 ont alors fondu respectivement de 98 et 86 %, détaille Bruxelles Environnement.

La coprésidente Ecolo Rajae Maouane critiquée pour s'être rendue à une interview en taxi lors du Dimanche sans voiture: “À vélo, c'était compliqué”

Tout aussi logiquement, le bruit a lui aussi quasiment disparu d’une ville dépourvue de ses moteurs thermiques le temps d’une journée. “Par rapport au dimanche précédant l’opération, des réductions importantes ont été observées. Elles sont supérieures à 20 dB (A) pour la station située à proximité de l’autoroute E40 à Woluwe-Saint-Lambert, soit une baisse de la pression acoustique de 99 %. Elle sont assez marquées, de 3,5 et 8 dB (A) pour les stations de la chaussée de Wavre à Auderghem et de l’avenue Houba de Strooper à Bruxelles. Soit une baisse du bruit de fond de 50 à 84 %.”

Selon le dernier rapport de l’Agence européenne pour l’Environnement, la seule exposition aux PM 2,5, NO2 (dioxyde d’azote) et O3 (ozone) a provoqué 5330 décès prématurés en 2020 en Belgique. Entre 2019-2022, la concentration annuelle de dioxyde d’azote a diminué de 10 % par an en moyenne.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...