Le gouvernement wallon a validé jeudi la proposition du ministre de la Mobilité, Philippe Henry (Ecolo), de mettre en œuvre une première vague de diminution des tarifs du TEC.

Celle-ci visera, à partir du 1er septembre, les jeunes de 18 à 24 ans ainsi que le public précarisé (bénéficiaires de l'intervention majorée, statut BIM), a annoncé l'exécutif régional dans un communiqué.

Pour ce faire, un budget de 5,4 millions d'euros a été maintenu afin de diminuer de 35% les abonnements pour les 18-24 ans et d'accorder la réduction "familles nombreuses" (-20%) à tous les détenteurs d'abonnement de statut BIM.

A titre d'exemple, pour les jeunes de 18 à 24 ans, un abonnement annuel Next (maximum deux zones) passera de 131 euros à 85 euros et l'abonnement Horizon + (tout le réseau) de 280 euros à 182 euros, selon le cabinet du ministre Henry.

Cette diminution des tarifs est présentée comme une étape vers la gratuité des transports en commun pour les jeunes jusqu'à 25 ans, pour les 65 ans et plus et pour les publics précarisés, telle que définie dans la déclaration de politique régionale (DPR) de la coalition arc-en-ciel (PS-MR-Ecolo).