Il y avait comme une ambiance de départ en vacances ce matin sur le quai 11 de la Gare du midi. Beaucoup de familles avec des poussettes et des sacs à pique-niques qui patientent pour prendre ce train pour les emmener à Ostende, en passant par Gand et Bruges.

Ce sont les chanceux. Car plusieurs dizaines de personnes sont bloquées dans la gare, derrière un grillage et ne peuvent pas attendre sur le quai. Comme Marc, 56 ans, qui doit prendre ce train pour se rendre à son travail : "C'est scandaleux, il y a des touristes là haut et moi je suis bloqué alors que je dois aller à Gand pour mon travail". Marc va devoir prendre le train suivant.

Le train arrive. La police et les agents Securail avaient prévu de compter les voyageurs descendant avant de faire monter les nouveaux voyageurs. Mais face au flux, ils sont très vite débordés et tout le monde rentre dans les wagons. Les voyageurs s'entassent entre les compartiments et debout dans les rangées. C'est le cas pour nous, mais aussi pour Virginie, professeur à Bruxelles : "J'ai demandé hier à la SNCB si quelque chose était prévu mais ils ne savaient rien. Ce train vient de Liège, c'était évident qu'il allait être bondé ".

Arrivé à Gand, on nous annonce que les personnes sans place assise doivent sortir du train. Les agents patrouillent dans les wagons. Certains protestent et la plupart des navetteurs finissent par rejoindre le quai.

Au bout de quelques minutes, le train repart et certains sortent de leur cachette, derrière un siège, dans les WC.

À mesure que nous nous rapprochons d'Ostende, l'enthousiasme grandit parmi les voyageurs. "On verra bien au retour", nous confie une adolescente.

Rappelons que "la règle de la fenêtre" n'est pas encore d'application, puisqu'elle entre officiellement en vigueur le 3 avril pour les vacances de Pâques, ainsi que le week-end des 24 et 25 avril.

La SNCB déconseille d'aller à la mer ces mardi et mercredi en raison de la forte affluence

Face à l'afflux de navetteurs dans les gares, notamment à partir de Bruxelles, la SNCB déconseille fortement de se rendre à la Côte ces mardi et mercredi, et recommande d'opter pour une destination moins fréquentée, a annoncé la Société des chemins de fer belges. "En raison du beau temps, nous constatons actuellement un nombre trop important de voyageurs dans les gares pour embarquer dans les trains à destination de la Côte. En conséquence, la SNCB déconseille fortement de se rendre à la Côte ces mardi et mercredi, et recommande d'opter pour une destination moins fréquentée", a-t-elle précisé.

La forte affluence de ce mardi matin dans les gares bruxelloises a par ailleurs contraint la SNCB à mettre en application la procédure "Stop and Go", a-t-elle confirmé sur Twitter.

Cette procédure permet de maîtriser l'occupation dans les trains de la SNCB. Concrètement, si la SNCB constate qu'à une étape d'un trajet, l'afflux de voyageurs est trop important et risque de compromettre la sécurité, elle devra refuser des voyageurs dans le train concerné.

© ENNIO CAMERIERE
© ENNIO CAMERIERE