Alors que les magasins de bricolages et pépinières vont pouvoir rouvrir leurs portes malgré la pandémie de Covid-19, la société de transports en commun bruxellois appelle vendredi ses voyageurs à laisser les véhicules disponibles pour les personnes qui doivent effectuer des déplacements essentiels et qui n'ont pas d'autre solution. La Stib craint que le nombre de déplacements non essentiels augmente à nouveau dans les transports publics, à la veille d'un nouveau week-end ensoleillé et après que les autorités ont annoncé que les magasins de bricolage et pépinières pourront rouvrir.

La société de transport a en effet constaté que la fréquentation de ses véhicules avait augmenté de 10 à 15% pendant le week-end de Pâques. La plupart des gens n'avaient pourtant pas de déplacements professionnels à effectuer, déplore la Stib.

"Il est essentiel, tant pour la sécurité des voyageurs que du personnel, de respecter le nombre maximal de personnes par véhicule et une distanciation sociale d'1m50 entre voyageurs", souligne la société de transports publics. Elle demande donc de réserver les bus, trams et métros aux déplacements essentiels, comme aller travailler, prendre soin d'un proche, aller chez le médecin ou faire ses courses.

Dans le contexte de pandémie de coronavirus, la société de transport a adapté son offre. Elle donne la priorité aux lignes desservant hôpitaux et centres commerciaux essentiels. Elle a aussi renforcé son offre le samedi par rapport au dimanche, afin de permettre aux voyageurs de faire leurs courses.