Depuis l'instauration, début mai, de l'obligation de port du masque buccal en gare et dans les trains, plus de 3.000 amendes ont déjà été infligées par Securail pour non-respect de cette mesure, a indiqué lundi la SNCB. 

La SNCB a fait appel à du personnel supplémentaire Securail, notamment pour contrôler le respect des règles liées au coronavirus.

Le nombre de passagers la semaine dernière sur le rail a atteint 47% du total enregistré lors de la même période en 2019. La SNCB rappelle que l'application MoveSafe permet aux voyageurs de connaître la fréquentation du train qu'ils souhaiteraient prendre.