Dès ce lundi, Infrabel lance un énorme chantier qui se terminera le 11 novembre.

Les travaux de la jonction Nord-Midi, axe dans lequel 1 200 trains circulent chaque jour, débutent ce lundi. La modernisation de 65 signaux et de 170 moteurs d’aiguillages, situés au sud de Bruxelles-Midi, doit permettre de passer d’une technologie électromécanique vers le numérique. Le tout est réalisé pour améliorer la fiabilité et la sécurité du trafic ferroviaire et constitue une étape supplémentaire de l’installation de l’ETCS, un système européen de contrôle permanent de la vitesse des trains.

Deux plans alternatifs

Jusqu’au 11 novembre, date de fin des travaux, deux plans de transport alternatifs ont été mis en place. L’un concerne les jours de semaine et l’autre, les week-ends prolongés. En semaine, 30 à 50 % des aiguillages situés à l’entrée sud de Bruxelles-Midi seront figés pour renouveler leur moteur. Et 85 % des 300 trains qui emprunteront la jonction Nord-Midi suivront leur itinéraire habituel. Douze trains P seront supprimés sur l’ensemble de leur parcours, dont un en provenance de Liège et Ans. Trente-cinq trains P seront limités ou déviés vers d’autres gares bruxelloises (Jette, Bruxelles-Schuman, Bruxelles-Ouest et Mérode). Depuis Namur et Ottignies, deux trains P seront ainsi déviés vers Schaerbeek (avec arrêt à Bruxelles-Schuman). Depuis Charleroi, deux trains P seront déviés via Mérode. Depuis Mons, deux trains P seront déviés vers Bruxelles-Ouest. Depuis Tournai, un train P sera dévié vers Bruxelles-Ouest, un autre vers Mérode.

Depuis les gares de l’Ouest et de Mérode, les voyageurs sont invités à poursuivre leur trajet en empruntant le réseau Stib. Les abonnés SNCB ont la possibilité de se procurer un pass permettant l’accès au réseau de transports publics bruxellois pendant la durée des travaux. Les longs week-ends, seules six voies seront accessibles à Bruxelles-Midi et uniquement depuis le nord, afin de faire circuler des trains d’essai sur chaque itinéraire possible. Aucun train ne circulera entre Hal et Bruxelles-Midi, où un service de bus sera assuré.

Les trains internationaux venant de France seront déviés. Leur temps de parcours sera dès lors allongé avant de rejoindre Bruxelles-Midi. Sur la jonction Nord-Midi, un service de six trains par heure sera assuré dans chaque sens. L’aéroport de Bruxelles-National restera desservi depuis le centre-ville à raison de quatre trains par heure depuis Bruxelles-Nord et de deux trains par heure depuis Bruxelles-Midi. Les week-ends des 19-20 et 26-27 octobre ne sont pas concernés par ces mesures et le service habituel sera assuré.

Des travaux depuis 2014

La modernisation, qui consiste donc à informatiser les outils de gestion du trafic ferroviaire, de l’axe Nord-Midi a débuté en 2014. "La signalisation et la caténaire ont été totalement renouvelées et des travaux de voie ont été réalisés. Parallèlement, toutes les installations de sécurité (système de ventilation, murs coupe-feu, accès de secours, caméras…) ont été améliorées et renouvelées. Ces travaux ont été jusqu’à présent, pour l’essentiel, réalisés de nuit ou le week-end de manière à ne pas peser sur les clients du rail et sur les voyageurs", indiquaient la SNCB et Infrabel lors de la présentation des plans de transports alternatifs.