Le gouvernement fédéral et la SNCB se sont accordés vendredi sur les modalités du Railpass, à savoir plusieurs voyages gratuits à utiliser à la suite de la crise du coronavirus. 

Les modalités pratiques ont été validées en kern. Le produit, qui ne s'appellera par "Tournée nationale" comme le laissaient entendre certaines sources, prendra la forme d'un pass nominatif et sur demande, annoncent la SNCB et le cabinet du ministre de la Mobilité François Bellot (MR) dans un communiqué commun. Le Pass sera mis à disposition de tout résident en Belgique de plus de 12 ans qui en fait la demande, les moins de 12 ans voyageant déjà gratuitement.

Ce pass gratuit comprendra 12 trajets et sera utilisable sur une période de 6 mois, au rythme de 2 trajets par mois (à partir de 9h en semaine et pas pendant les week-ends du mois d'août). L'étalement de l'utilisation du pass sur 6 mois est appelé à garantir un meilleur étalement des flux de voyageurs. La période de validité du pass dépendra du jour où le pass sera reçu par le voyageur, précise-t-on au cabiet Bellot.

Les personnes intéressées pourront uniquement en faire la demande via un formulaire en ligne (avec assistance téléphonique éventuelle), et non pas au guichet en gare. Le pass sera ensuite envoyé par courrier. Les demandes seront possibles jusqu'au 30 septembre 2020.

"Toutes les mesures seront prises, tant du côté SNCB que du côté gouvernemental, pour que le formulaire de demande en ligne soit opérationnel d'ici début août. Cette période est nécessaire pour le développement de la plateforme digitale et de la chaîne logistique, pour lesquelles des marchés publics seront lancés", expliquent la SNCB et le cabinet de M. Bellot.

Les premiers voyages seront possibles 15 jours après l'ouverture des demandes, c'est-à-dire à partir du 17 août. Les derniers voyages pourront voir lieu en mars 2021.

L'action sera supportée par une campagne de communication.

Le "superkern", qui se compose des partis du gouvernement fédéral et des partis qui l'appuient durant la crise sanitaire, avait décidé début juin d'octroyer à chaque Belge un pass comprenant 10 trajets en train gratuit. Les responsables de la compagnie ferroviaire avaient dans un premier temps accueilli froidement une telle proposition craignant notamment un afflux de voyageurs dans les trains et les gares.

Le conseil d'administration de la SNCB a ensuite chargé son comité de direction de déterminer, en étroite concertation avec le ministre de la Mobilité, les modalités et le calendrier de la mise en oeuvre du pass, tout en respectant les exigences sanitaires et opérationnelles.

Une concertation a eu lieu mardi et s'est déroulée de façon "constructive".

Vendredi, un accord est finalement intervenu entre la SNCB et le gouvernement sur un pass de 12 voyages, au lieu de 10.

Ecolo, qui avait proposé cette mesure lors du "superkern", salue cet accord. "L'opération concrétise cette belle et verte idée et nous nous en réjouissons", explique dans un communiqué le chef de groupe à la Chambre, Georges Gilkinet.

"Nous sommes ravis qu'une solution créative ait été trouvée qui respecte les règles sanitaires, les travailleurs et soutient les citoyens", ajoute la députée fédérale Sarah Schlitz.

La proposition sera maintenant soumise au Conseil d'administration de la SNCB.