"La cellule de sécurité de la Ville a décidé, en concertation avec le gouverneur, que la gare ne fermera pas si les autres gares de la Côte restent ouvertes", écrit-il. Le bourgmestre demande néanmoins à la SNCB de limiter le nombre de passagers et de trains.


La gare d'Ostende restera ouverte mais le nombre de personnes arrivant en train sera strictement surveillé, indique Bart Tommelein. L'intention est de limiter à 10.000 le nombre de touristes d'un jour qui rejoignent la Côte via le réseau ferroviaire. Dans un premier temps, la cellule de sécurité de la ville d'Ostende avait décidé de fermer la gare à partir de 11 heures, avant de revenir sur sa décision étant donné que celles de Blankenberge et Knokke restent accessibles.

Samedi soir, le bourgmestre avait appelé la SNCB à annuler tous les trains supplémentaires à destination d'Ostende et à limiter la capacité des autres. La compagnie ferroviaire lui a assuré que les trains vers Ostende se limiteront à une occupation de 80%, ajoute-t-il.

A l'aide d'experts dans le domaine du contrôle des foules ("crowd control"), les autorités communales comptent également surveiller le nombre de personnes arrivant à Ostende en train. L'intention est de ne pas dépasser les 10.000 touristes d'un jour.

Un système d'enregistrement est par ailleurs toujours en place pour les trois plages les plus fréquentées.

Quelque 15.000 touristes d'un jour rejoignent Ostende en train lors d'une journée estivale chargée. "C'est tout simplement trop", a déclaré Bart Tommelein samedi soir. "Nos trois plages les plus fréquentées ont une capacité de 15.000 personnes mais nous accueillons évidemment aussi les habitants, les propriétaires d'une seconde résidence et les touristes de plusieurs jours."

Dimanche, la SNCB a recommandé à ses usagers de ne pas se rendre à la Côte ce dimanche bien que les trains circulent normalement.