La police de Bruxelles-Ixelles a procédé à 75.045 tests d'haleine en 2019, contre 60.712 l'année précédente, lors des 207 opérations de contrôle spécialement orientées conduite sous influence, a indiqué mardi la zone de police.

 Au final, 1.206 conducteurs se sont révélés positifs, contre 1.102 en 2018 et 171 d'entre eux ont connu un retrait immédiat du permis de conduire. De plus, sur les 80 personnes qui conduisaient sous l'influence de stupéfiants, 56 se sont vus sanctionnées par un retrait immédiat du permis de conduire.

A cela s'ajoutent les 4.762 tests d'haleine pratiqués lors d'interventions liées à un accident et les 221 autres réalisés dans le cadre des interventions courantes, ce qui représente pour l'année 2019 un total de 80.028 tests d'haleine. Au total, la police a rédigé 1.920 dossiers pour alcoolémie au volant, contre 1.674 dossiers en 2018, et a immédiatement retiré, pour 15 jours, 520 permis de conduire dans ce cadre. La concentration maximale enregistrée était de 1,79 mg d'alcool par litre d'air alvéolaire expiré, soit plus de huit fois la limite autorisée.

Ce sont encore 200 dossiers pour conduite sous influence de stupéfiants qui ont été enregistrés en 2019, contre 109 dossiers en 2018, avec un retrait immédiat du permis de conduire dans 130 cas.

Les unités opérationnelles de la zone ont été amenées à se focaliser sur des thèmes mensuels, indépendamment du fait que ces infractions fassent l'objet d'une attention tout au long de l'année. Ainsi, le non-respect des emplacements réservés aux personnes à mobilité réduite a fait l'objet de 1.304 procès-verbaux en février et septembre pour un total de 5.063 PV sur l'année, le non-port des ceintures de sécurité de 1.489 PV en mars et décembre pour un total de 4.340 sur l'année, le non-respect des sites réservés aux transports en commun de 2.849 en avril pour 23.100 PV sur l'année, le GSM au volant de 2.997 PV en juin et octobre pour 11.579 PV sur l'année ou encore les infractions commises par les usagers faibles de 593 PV en juillet pour 1.444 PV sur l'année.

La protection de l'usager faible par les bikers de la direction Trafic a permis de verbaliser 39.116 automobilistes, à savoir 23.781 sur une piste cyclable, 8.877 pour non-respect d'une zone piétonne ou résidentielle, 4.674 pour stationnement sur un trottoir et 1.874 pour stationnement à moins de 5 mètres d'un passage pour piétons. De plus, ils ont dressé 18.103 PV pour non-respect des sites réservés aux transports en commun.

La sécurité routière a été élevée au rang de priorité par le corps de police de la zone Bruxelles-Ixelles.