En juin 2020, 94,4 pc des trains sont arrivés à l'heure ou avec un retard de six minutes maximum, selon les derniers chiffres consultables sur la plateforme open data d'Infrabel. 

La ponctualité des trains était également largement supérieure par rapport au mois juin de l'année dernière (89 pc) mais s'affichait néanmoins en baisse légère en comparaison avec le mois de mai de cette année (95,3 pc). Les derniers chiffres indiquent également que 1,7 pc des trains ont été supprimés, représentant 1.813 trains au total, contre 2,2 pc en juin 2019 et 1,5 pc en mai 2020.

Le mois dernier, 37,6 pc des retards étaient imputables au gestionnaire du réseau Infrabel, 32,1 pc à des tiers et 27,6 pc à la SNCB. En ce qui concerne les suppressions de trains, les tiers étaient responsables dans 39,3 pc des cas, la SNCB dans 31,5 pc des cas et Infrabel dans 27,7 pc des cas.

Parmi les incidents les plus importants survenus sur le réseau en juin on notera la fin tardive d'un chantier à Luttre le 2 juin dernier qui a occasionné 1.715 minutes de retard cumulées et la suppression de quatre trains. Une caténaire endommagée le 19 juin à Aerschot a entraîné, quant à elle, la suppression de 48 trains, soit le nombre le plus élevé en juin. L'incident a également provoqué 1.002 minutes de retard.