L'entreprise ferroviaire souligne que le parking restera gratuit pour les usagers ordinaires. "A l'étranger, le fait de faire payer les vélos garés à long terme a déjà fait diminuer drastiquement le nombre d'épaves et de vélos abandonnés, ce qui fait que les usagers ordinaires trouvent plus facilement une place", a déclaré la SNCB. "Les utilisateurs sont très satisfaits du système", a-t-elle ajouté.

"Les utilisateurs sont très satisfaits du système", a-t-elle ajouté.

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR) avait déclaré dans une réponse parlementaire que la gratuité des parkings à vélo dans les gares aurait probablement une durée maximale, selon Mediahuis. "Au-delà de 24 heures par exemple, cela deviendrait payant... Comme c'est le cas aux Pays-Bas", avait précisé le ministre.

Des parkings à vélos fermés existent déjà dans les grandes gares, où les cyclistes peuvent laisser leur vélo à faible coût.