En raison de la forte affluence dans les gares et les trains mardi, la SNCB avait déconseillé aux voyageurs de se rendre vers la Côte en train. L’entreprise ferroviaire a de nouveau enregistré ce mercredi une fréquentation élevée. Mais les trains n’étaient pas bondés et le plan d’urgence n’a donc pas été activé, a précisé le porte-parole. La pression retombant d’un cran, le plan initial décidé en Comité de concertation en vue de prévenir l’arrivée massive de touristes d’un jour à la mer durant les congés de Pâques est maintenu.

La SNCB a d’ailleurs rappelé mercredi le régime renforcé qui sera d’application pour les déplacements à la Côte du samedi 3 au dimanche 18 avril et pendant le week-end des 24 et 25 dans le cadre de la lutte face à l’actuelle résurgence pandémique. Ce dispositif a été délimité par l’entreprise ferroviaire en accord avec le Centre de crise national et les autorités et la police fédérales et locales (gouverneur, bourgmestres).

Quelles seront les règles en application durant cette période ? Afin de réduire de 50 % la capacité des trains à destination de la Côte, les voyageurs ne pourront prendre place que sur les sièges côté fenêtre. Les enfants de moins de 12 ans accomplis pourront toutefois prendre place à côté de la personne adulte qui les accompagne.

Cette mesure s’applique à l’entièreté du parcours des trains à destination des gares côtières. Cela signifie également que les voyageurs se trouvant dans des trains en direction de la Côte, mais qui comptent descendre avant la dernière gare, sont aussi concernés par cette mesure.

Pas de vélo à bord

La SNCB demande à ses voyageurs de ne pas prendre de vélo classique ou électrique à bord. Les voyages en groupe de plus de quatre personnes ne sont pas autorisés.

Chaque jour des vacances de Pâques, la SNCB déploiera plus de 300 agents de sécurité Securail et des stewards dans les grandes gares pour répartir les voyageurs entre les différents trains. Aux heures les plus fréquentées, s’il n’y a pas assez de place dans un train à l’arrivée, l’accès aux quais pourra être interdit et les voyageurs redirigés vers un autre train.

La SNCB prévoit en réserve un certain nombre de trains avec du personnel d’accompagnement. Ces trains sont répartis à des endroits stratégiques sur l’ensemble du réseau ferroviaire. En cas d’incident, ils peuvent ainsi être déployés rapidement pour permettre une meilleure répartition des voyageurs déjà présents dans les gares.

Au vu des circonstances, la SNCB demande à ses voyageurs de bien préparer leur voyage et de consulter l’application SNCB avant leur départ. Cette "app" donne aux utilisateurs la possibilité de connaître l’occupation d’un train avant d’y monter, pour que le voyageur puisse décider de prendre éventuellement un autre train.

La société ferroviaire rappelle également l’importance du respect des différentes mesures sanitaires. Le port du masque reste obligatoire dans les gares, sur les quais et dans les trains, pendant toute la durée du trajet.

Pas de réservation

Enfin, si l’idée de rendre obligatoire la réservation des places dans les trains SNCB a circulé, elle n’a pas été retenue par les diverses autorités concernées. Elle reste toutefois à l’étude mais, en tout cas, ne devrait pas être mise en œuvre prochainement.