Des réductions de loyers vont être accordées aux locataires d'espaces commerciaux jusqu'en août.

Tenir un commerce dans une gare peut s'avérer lucratif, vu le passage quotidien de centaines voire de milliers de personnes. Ça, c'était avant la crise du coronavirus. L'épidémie et les mesures de confinement imposées à la population, le télétravail ont vidé les gares d'une grande partie des usagers du train depuis plus de deux mois maintenant.

Privés de leur clientèle habituelle ou contraints par les mesures gouvernementales, la plupart des 413 magasins situés dans les gares ont fermé dès la mi-mars. Ceux qui sont restés ouverts ont accusé le coup, avec une baisse de fréquentation voisine des 90%. Un coup dur pour ces indépendants qui payent parfois des loyers très élevés à la SNCB, auxquels s'ajoute un intéressement au chiffre d'affaires.

Ce jeudi, la SNCB a révélé à La Libre les mesures de soutien qu'elle allait prendre vis-à-vis de ses concessionnaires.

"La SNCB est solidaire de ses concessionnaires et son intention est de les soutenir dans la mesure de ses possibilités. Nos concessions commerciales présentes en gare, avec leur offre qualitative et diversifiée, sont un service important qui est proposé à nos voyageurs. Il importe en effet pour la SNCB de pouvoir continuer à proposer cette offre. Cela passe par le fait qu’un maximum de ses concessions soient ouvertes, tout en maintenant le niveau de qualité des services proposés. La SNCB souhaite également soutenir la reprise économique des concessions, notamment pour éviter les faillites. Elle va donc prendre des mesures de soutien cadrées pour soutenir les concessions et maintenir l’offre qualitative en gare", indique l'entreprise.

Au début de la crise, elle avait déjà arrêté de facturer aux commerçants des gares certains acomptes et prolongé le délai d'envoi d'un rappel pour les factures impayées. De nouvelles mesures viennent d'être décidées.

"Nous allons proposer des mesures financières supplémentaires telles que des remises sur la partie fixe des redevances, des plans de paiement sans intérêt et la possible prolongation de contrats de concession commerciale", annonce la SNCB. "Pour la partie fixe des redevances, les concessionnaires peuvent bénéficier d’une réduction de 20% pour le mois de mars, de 30% pour les mois d’avril et mai et de 20% de juin à août."

"L’objectif est également de soutenir les concessionnaires dans les mois à venir. Ces derniers pourront choisir dans une palette de propositions celles qui correspondent le mieux à leur situation spécifique. Les bénéficiaires de ces mesures s’engageront à rouvrir dès le mois de juin (sauf pour les horeca) et à maintenir leur activité en service", précise encore la SNCB.