Le nombre total d'amendes pour usage du téléphone au volant a fortement diminué en Belgique ces cinq dernières années, peut-on lire mercredi dans les pages du Belang van Limburg. Sachant que le Limbourg est la province qui sanctionne le moins, d'après les informations transmises par le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR), au député Wouter Raskin (N-VA). En 2014, 121.407 conducteurs ont été condamnés à une amende en Belgique pour usage du GSM au volant, contre 98.638 en 2018. Cette baisse concerne principalement Bruxelles (31.300 amendes en 2014 pour 18.769 en 2018) et la Wallonie (30.335 amendes en 2014 pour 17.193 en 2018 ). En Flandre, les chiffres sont relativement stables (59.714 amendes en 2014 contre 62.676 en 2018).

Le Limbourg est un peu à la traîne en termes de sanctions. C'est la province flamande où l'on risque le moins une amende pour ce type d'infraction. Ainsi 4.913 amendes ont été infligées en 2018, contre quelque 5.500 en 2017, 2016 et 2015.