Le nombre de tués dans la circulation a augmenté de 6% en 2019 par rapport à 2018, après trois années de baisse consécutives, selon un rapport de l'Institut de la sécurité routière Vias publié jeudi.

Au total, 620 personnes sont décédées sur les routes, soit 12 par semaine en moyenne. Le nombre d'accidents a, lui, baissé de plus de 2% pour atteindre un niveau plancher. En Wallonie, les tendances les plus préoccupantes concernent le nombre de tués dans les accidents avec un camion qui passe de 32 à 53 tués et avec un cycliste passant de 7 à 21 tués. Le nombre de tués a été le plus important en provinces de Luxembourg et Hainaut. Le nombre de tués sur les routes a augmenté de 584 en 2018 à 620 en 2019. "Nous avons enregistré une nette hausse au cours des 6 premiers mois (+39 tués au 1er trimestre; +28 tués au 2e trimestre) et une baisse au cours des 6 derniers mois (-19 tués au 3e trimestre; -12 tués au dernier trimestre), mais pas assez importante pour compenser la hausse du début d'année", selon Vias.

Cependant, le nombre d'accidents recule de 2%, passant de 38.195 cas à 37.375, pour atteindre un niveau record. "Il n'y a jamais eu aussi peu d'accidents avec tués ou blessés en Belgique", souligne Vias.

En Wallonie, l'année aura été "particulièrement catastrophique" pour les provinces du Hainaut où le nombre de tués est passé de 87 à 107 et de Luxembourg avec 48 cas l'an dernier contre 35 en 2018, selon l'organisme. Namur est la seule province à connaître une diminution du nombre de tués (de 53 à 50).

Au niveau national, le nombre de tués a augmenté le plus pour les occupants de voitures (de 266 à 297 tués), pour les piétons (de 73 à 88 tués) et pour les cyclistes (de 84 à 91 tués).

Le nombre d'accidents a le plus augmenté pour les cyclistes l'an dernier au niveau national (+2%) mais surtout en Wallonie (+8%) et à Bruxelles (+17%). Vias souligne que le nombre de cyclistes qui ont perdu la vie sur les routes wallonnes est alarmant. En effet, ce chiffre passe de 7 à 21 tués.

"Autre tendance préoccupante: l'augmentation des tués dans les accidents avec un camion (de 32 à 53 tués). C'est d'autant plus notable que ce nombre a fortement baissé en Flandre (de 70 à 52 tués). Enfin, tant en Wallonie qu'en Flandre, le nombre d'occupants de voiture décédés dans un accident est en hausse (de 155 à 169 tués en Wallonie; de 105 à 123 tués en Flandre)", selon l'organisme.

En conclusion, d'après Vias, "cette hausse de nombre de tués sur les routes tombe particulièrement mal dans la mesure où un objectif a été fixé pour la fin de l'année 2020: pas plus de 420 tués sur les routes belges. Il est évident maintenant que cet objectif ne sera pas atteint", souligne l'organisation.