Le Rail Pass ne peut pas être implémenté "tel quel", a estimé le conseil d'administration de la SNCB lundi.

"Le comité de direction a été chargé de définir, en étroite concertation avec le ministre de tutelle, des modalités et un calendrier d'implémentation compatibles avec les exigences sanitaires et opérationnelles", précise mardi l'entreprise ferroviaire. Cette concertation aura lieu "dans les plus brefs délais". La décision d'offrir dix voyages en train à chaque Belge suscite quelques tensions entre la SNCB et le gouvernement fédéral. Une première proposition, qui avait suscité une vive réaction de la CEO de l'entreprise ferroviaire Sophie Dutordoir, a été affinée lors du dernier superkern en fin de semaine passée.

Selon les modalités définies, chaque personne intéressée devra en faire la demande et les tickets seront nominatifs. Pour les obtenir, il faudra s'inscrire via une plate-forme en ligne, et des solutions seront mises en place pour ceux qui n'ont pas d'accès à internet, indique-t-on du côté du ministre de la Mobilité François Bellot. Le partenaire informatique en charge de l'interface doit encore être désigné via un marché public lancé par la SNCB.

Les pass seront in fine envoyés "physiquement" aux demandeurs. La date à partir de laquelle ils pourront être utilisés dépendra de la durée nécessaire pour mettre en place la plate-forme.