La Stib a d’ores et déjà annoncé avoir pris une série de mesures pour répondre au mieux à la stratégie de déconfinement présentée par Sophie Wilmès, parmi laquelle figure notamment le port du masque qui sera obligatoire dès le 4 mai dans les transports en commun.

À partir de cette date, les métros, les trams et les bus bruxellois reviennent à une offre traditionnelle, toutefois alignée sur les déplacements attendus durant les différentes phases de déconfinement. Les écoles restant encore fermées jusqu’au 18 mai, l’horaire blanc "pré-vacances scolaires" sera d’abord d’application durant la première phase. L’offre du samedi sera renforcée de 20 % par rapport à la situation actuelle afin de répondre à la demande liée à la réouverture des commerces. Le réseau Noctis reste suspendu.

Les croix sur les sièges, ce sera fini

Il n’y aura plus de limitation de places dans les transports à partir du 4 mai. "Nous allons enlever les dispositifs de croix sur les sièges, précise Françoise Ledunne, la porte-parole du réseau de transports en commun bruxellois . Nous demandons toutefois, comme le précise la note, d’éviter les heures de pointe et de privilégier les transports alternatifs dans la mesure du possible."

Port du masque obligatoire

Afin de limiter les risques sanitaires pour les voyageurs et le personnel, le port du masque couvrant la bouche et le nez sera rendu obligatoire sur l’ensemble du réseau bruxellois dès l’âge de 12 ans à partir du 4 mai.

Enfin, des mesures particulières de nettoyage des véhicules et des stations ont été mises en place depuis le début du confinement. Ces mesures sont toujours en vigueur. Une attention particulière est donnée aux postes de conduite et aux points de contact des compartiments voyageurs.