Ces lignes doivent permettre de relier rapidement les villes entre elles. Le TEC entend de cette manière "simplifier et amplifier son offre de transport pour encourager les citoyens à faire le choix d'une mobilité plus durable".

Parmi les 17 lignes proposées, trois sont nouvelles. L'une reliera Waremme et Namur, l'autre Péruwelz (bien "Péruwelz") à Ath et la dernière Malmedy à Verviers.

Dix autres existent déjà : Louvain-la-Neuve-Wavre-Ixelles (Conforto), Louvain-la-Neuve-Wavre-Woluwe (Conforto Bis), Wavre-Auderghem (Conforto 3), Jodoigne-Louvain-la-Neuve-Ottignies (Rapido Bus 1), Tubize-Nivelles (Rapido Bus 2), Braine-l'Alleud-Genappe-Louvain-la-Neuve (Rapido Bus 3), Nivelles-Louvain-la-Neuve (Rapido Bus 4), Bastogne-Namur (88), Namur-Couvin (56) et Namur-Perwez-Jodoigne (82). Les quatre actuelles lignes Wallonia Easy Line (WEL) se verront également renforcées et intégrées à l'offre. Il s'agit des lignes suivantes : Bastogne-Arlon, Liège-Marche, Nivelles-Namur et Chimay-Charleroi, qui deviendra Momignies-Charleroi.

En matière de tarification, c'est le tarif Horizon+ qui sera appliqué à toutes ces lignes.

Le réseau Express sera principalement desservi par "des véhicules confortables, reconnaissables à leur habillage jaune monochrome et équipés au fur et à mesure du wifi et de ports USB", a précisé le TEC. Par ailleurs, ces bus seront actifs toute la journée et toute l'année, afin de faciliter les déplacements des travailleurs et étudiants.

"Ce réseau Express, qui est appelé à s'étendre, va contribuer à accélérer le transfert modal vers les transports en commun", a souligné Philippe Henry. "C'est aussi l'assurance de plus de modalité alternative à la voiture et de toujours plus de partage de l'espace public, thème de la Semaine de la Mobilité, qui se clôture justement ce mardi."