Le Conseil national de sécurité l'avait décidé : les mouvements de jeunesse pourront organiser leurs camps d'été mais à condition que le groupe ne dépasse pas 50 personnes. Ces jeunes et leurs moniteurs empruntent souvent les trains pour se rendre sur le lieu du camp. Alors que la crise sanitaire n'est pas encore terminée, comment la SNCB va-t-elle gérer ces voyages de groupe pendant l'été ?

Eh bien, par des mesures non contraignantes mais qui font appel à la responsabilité, et un système de réservations un peu plus strict que d'habitude.

Il faut tout d'abord savoir que la SNCB n'acceptera pas de groupes de plus de 50 personnes à bord des trains. Cela vaut pour les mouvements de jeunesse et autres jeunes en partance pour un stage ou une activité mais aussi pour les adultes.

"Tout sera déployé pour garantir un maximum que le groupe soit isolé des autres voyageurs", annonce la SNCB. A priori donc et dans la mesure du possible, les groupes auront un wagon pour eux seuls.

Il sera demandé à ces groupes de ne pas prendre les trains aux heures de pointe, soit entre 7h et 9h le matin et entre 16h et 18h30 en fin de journée. Les réservations de groupe pour des trains aux heures de pointe seront limitées et, durant l’été, il n’y aura pas de réservations possibles vers la côte durant le week-end et les jours fériés entre 7h et 9h, indique la SNCB.

Les demandes de réservations devront se faire au plus tard 10 jours ouvrables avant la date de départ et uniquement par téléphone ou via le site internet de la SNCB. Sans réservation, il ne sera pas garanti aux grands groupes de pouvoir voyager ensemble et avec des places assises réservées, précise la SNCB.

Le port du masque est obligatoire pour tous les voyageurs à partir de 12 ans, dès l’entrée en gare, sur les quais et dans les trains, rappelle enfin la SNCB.