Un quart du réseau de 40 kilomètres de pistes cyclables complémentaires prévues dans le cadre du déconfinement a été réalisé jusqu'ici. Les deux prochaines semaines seront très denses avec la concrétisation des tronçons prévus avenues Louise et Lloyd George, au boulevard Louis Schmidt et aux environs de l'autoroute E40, a indiqué vendredi le cabinet de la ministre de la Mobilité, Elke Van den Brandt. L'objectif de la ministre écologiste de la Mobilité, à la base de ce projet, est de réduire la concentration d'usagers dans les transports publics durant la phase fragile de déconfinement progressif. Son regard est tourné notamment vers les navetteurs aux heures de pointe.

Le réseau complémentaire prévu est censé permettre l'organisation de bout en bout de corridors sécurisés permettant à ceux-ci de rejoindre à deux roues leur lieu de travail dans la capitale, depuis une gare ou un parking de dissuasion, voire depuis leur résidence en périphérie. Il manque, sur les petite et moyenne Ceintures ainsi que sur de grands axes de pénétration, notamment plusieurs chaînons sécurisés, ce qui en dissuade plus d'un.

Jusqu'à présent une dizaine de kilomètres ont été réalisés sur les axes Loi, Reyers, Digue du Canal, Général Jacques, Midi-Poincaré, Sylvain Dupuis, et Groeninckx Demay. Sont presque prêts: De Mot, Belliard et Veeweyde.

"Nous avançons aussi vite que possible pour mettre en place ces 40km de pistes cyclables supplémentaires. Nous y travaillerons encore dur pendant l'été pour que tout soit aménagé pour la rentrée. Nous ne pouvons pas sortir de cette épidémie avec des bus, des trams, des métros trop remplis, notamment aux heures de pointe. Il est donc de notre responsabilité de créer un réseau cohérent d'infrastructures sûres qui fasse du vélo une alternative réaliste car un afflux massif de voiture n'est certainement pas une bonne idée pour la santé et la mobilité de notre Région" a commenté la secrétaire d'Etat.

Par ailleurs, seize communes sur dix-neuf ont aménagé, avec ou sans l'appui de la Région, des zones partagées de rencontre pour permettre aux piétons et cyclistes de circuler sur la voirie en sécurité.

Selon la ministre de la Mobilité, le bilan est jusqu'ici contrasté. Dans le Pentagone, zone particulièrement vaste, le bilan est mitigé (positif à Sainte-Catherine, moins bon à la Gare Centrale), tout comme dans le quartier Cureghem, à Anderlecht, mais à Ixelles, Forest, Jette, Saint-Gilles, l'écho est positif.

Par ailleurs, l'appel à projet qui prévoit jusqu'à 15.000 euros de subventions des projets d'aménagements urbains pour faire de Bruxelles, une "ville de vacances" connaît un franc succès, précisé le cabinet de Mme Van den Brandt (Groen). En quelques jours quelque soixante demandes ont été introduites.