Le ministre de la Mobilité François Bellot a clairement fait savoir mardi à la SNCB qu'il n'était pas question de revenir sur le principe de dix trajets gratuits dans le cadre du Rail Pass que le gouvernement souhaite offrir aux citoyens.

Le "superkern", qui se compose des partis du gouvernement fédéral et des partis qui l'appuient durant la crise sanitaire, a décidé début juin d'octroyer à chaque Belge un pass comprenant 10 trajets en train gratuit. Les responsables de la compagnie ferroviaire avaient dans un premier temps accueilli froidement une telle proposition craignant notamment un afflux de voyageurs dans les trains et les gares. Le conseil d'administration de la SNCB a chargé son comité de direction de déterminer, en étroite concertation avec le ministre de la Mobilité, les modalités et le calendrier de la mise en œuvre du pass, tout en respectant les exigences sanitaires et opérationnelles. Une concertation a eu lieu mardi et s'est déroulée de façon "constructive". "La décision des dix trajets gratuits a été prise par le superkern. Le conseil d'administration de la SNCB a précisé sa position lundi. Nous avons discuté de cela et le ministre a clairement indiqué que le principe des dix voyages devait être repris", a expliqué un porte-parole. "La SNCB va faire plusieurs propositions. Le superkern prendra une décision."