La limitation des déplacements en raison de la situation sanitaire a cependant eu un impact positif sur les résultats enregistrés lors des neuf premiers mois de 2020, ressort-il mardi du baromètre trimestriel de l'Institut Vias. Conséquence logique du confinement, le nombre de tués (-16% à 302), de blessés (-20% à 27.961) et d'accidents (-17% à 22.918) a fortement reculé de janvier à septembre par rapport à l'année précédente.

Le mois de la rentrée a néanmoins connu une hausse spectaculaire. "Le temps très clément incitant à la balade a augmenté l'exposition au risque. Le trafic est par ailleurs resté plus fluide que les autres années, ce qui a poussé certains conducteurs à prendre plus de risques", explique Vias.

L'institut relève aussi que, même s'ils ont été moins nombreux, les accidents qui se sont produits pendant les neuf premiers mois de l'année n'avaient plus été aussi graves depuis 2015.

Par type d'usager, seuls les conducteurs de cyclomoteurs ont vu leur nombre de tués (10) augmenter, et même doubler.

Vias constate encore que les accidents impliquant un cycliste ont fortement progressé en Wallonie (+21% à 843) et à Bruxelles (+16% à 870).