Deux particuliers néerlandais avaient annoncé le mois dernier vouloir créer une liaison ferroviaire de nuit pour relier Bruxelles et Prague en passant par Amsterdam, Berlin et Dresde, à partir du printemps 2022. Leur initiative, European Sleeper, s'allie pour cela à l'entreprise privée de trains et bus tchèque RegioJet, qui exploite déjà des trains de jour et de nuit en Europe de l'Est.

Avec Varsovie, une deuxième destination a été ajoutée au projet, selon une notification au régulateur ferroviaire belge. Le train se scinderait à Berlin et certains wagons continueraient vers la capitale polonaise au lieu de Prague.

"Si les régulateurs ferroviaires le permettent et si nous obtenons un bon arrangement horaire, nous voulons ajouter une section au train", a indiqué l'un des initiateurs du projet, Elmer van Buuren.

Bruxelles deviendrait une étape et le train démarrerait d'Ostende, afin d'offrir une correspondance avec les bus RegioJet à destination de Londres. "Nous recherchions un endroit plus près du tunnel sous la Manche et Bruxelles n'est pas idéalement placée pour cela", explique M. van Buuren.

Des arrêts sont également proposés en Belgique dans les gares de Bruges, Gand-Saint-Pierre, Bruxelles-Midi, Bruxelles-Central et Anvers-Central. Aux Pays-Bas, le train ferait ensuite étape à Roosendaal, Rotterdam, Amsterdam, Berlin, avant de poursuivre soit vers Varsovie soit vers Dresde et Prague. European Sleeper veut commencer avec trois connexions par semaine.

Des demandes de sillons pour la Belgique ont été introduites chez Infrabel le mois dernier. European Sleeper attend encore l'avis des régulateurs et gestionnaires de réseaux ferroviaires des différents pays concernés.