La police a fait descendre des wagons 300 étudiants qui pour la plupart retournaient vers leurs kots à Louvain, rapporte Het Laatste Nieuws sur son portail d'information en ligne. Le porte-parole de la SNCB, Dimitri Temmerman, a confirmé l'information à Belga. "Alors que les règles relatives aux trains vers la Côte sont d'application, il y avait trop de passagers à bord", a expliqué M. Temmerman. "Le conducteur du train de Saint-Trond a donc fait appel aux agents de sécurité de Securail, qui ont à leur tour prévenu la police."

Le train est resté à l'arrêt 50 minutes et a pu repartir après 21 heures. La SNCB a affrété un train supplémentaire pour que tout le monde puisse atteindre sa destination. La police n'a pas délivré d'amende.