Une célébration eucharistique a eu lieu, samedi à partir de 17H00, en la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles, en l'honneur de monseigneur André Léonard, qui a pris congé du Vicariat de Bruxelles. La cathédrale, quasi pleine, a rassemblé environ 600 à 700 personnes. Une autre messe de remerciement aura lieu dimanche à 10H00 à la basilique de Koekelberg. Elle sera suivie d'une troisième à 16H00 à Nivelles. Le Vicariat de Bruxelles lui a offert un télescope, pour lui permettre à loisir de se prêter à sa passion de contempler les étoiles. Un rouleau de 9 mètres de long lui a également été remis avec des messages de remerciements et de sympathie.

Dans son homélie, il a eu une pensée particulière pour ses rencontres avec les prisonniers, notamment les détenus pour de lourdes peines. Il a, par la suite, rappelé ses journées de partages avec les femmes blessées par l'épreuve d'une fausse couche ou par le drame de l'avortement. Il a également cité ses contacts avec les chrétiens qui s'occupent des plus pauvres et des laissés pour compte de la société. Il a terminé l'énumération de ses moments mémorables par les occasions où il a pu rendre courage à des prêtres, à des diacres, à des séminaristes, à des consacrés, à des laïcs de toute condition, même s'il y avait de lourds échecs, voire même des fautes dans leurs parcours.

"Un homme, une femme, un jeune, a toujours le droit de se convertir, le droit d'avoir une nouvelle chance. Mais une personne ne peut fleurir à nouveau que par la confiance que nous lui accordons. La confiance opère plus de miracles que les coups de bâton ou les suspicions".

Le primat de Belgique s'est enfin réjoui de l'augmentation du nombre de séminaristes, de 4 à son arrivée en 2010 à 55 aujourd'hui. Il attribue cette recrudescence à son ouverture et à celle de l'Eglise aux réalités nouvelles qui touchent les jeunes chrétiens d'aujourd'hui.

Monseigneur Léonard a été nommé archevêque de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles fin février 2010. Depuis la nomination de son successeur, Mgr Jozef De Kesel le 6 novembre dernier, il a été pourvu au poste d'administrateur apostolique de l'archidiocèse jusqu'au 12 décembre prochain, date officielle de sa retraite après 25 ans d'épiscopat en Belgique. Il séjournera dès lors en France, en tant que chapelain auxiliaire au sanctuaire de Notre-Dame du Laus.