Le verdict quant à la peine accordée à Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer va être annoncé ce lundi. La perpétuité a été requise par l'avocat général Yves Moreau à l'encontre de Nemmouche tandis que 30 ans de prison ont été requises à l'encontre de Nacer Bendrer.

Les deux hommes se sont exprimés une dernière fois devant les jurés lundi en milieu d'après-midi. Appelé à dire un mot de conclusion par la présidente, Mehdi Nemmouche a simplement déclaré: "La vie continue". Quant à Nacer Bendrer, il a affirmé: "J'ai honte d'être là car je salis le nom de mon père et de ma mère. J'aimerais faire ma vie un jour."

Juste avant eux, c'est l'avocat de Medhi Nemmouche, Me Courtoy qui s'est exprimé, saluant l'humanisme du jury. "Vous êtes des gens qui ont du coeur. Nous ne voulons pas soutirer des larmes en plaidant l'enfance malheureuse de Nemmouche". Et d'ajouter: "De la réclusion à perpétuité, vous n'en sortez jamais". "Soit vous prendrez la décision que cet homme mourra en prison (...) soit vous ne voulez pas faire basculer cet homme dans la folie et, vous décidez 35 plus 10 ans. Il sortira à 77 ans". "A la demande de Mehdi Nemmouche, nous ne comptons pas plaider sur l'appel", a-t-il encore affirmé.


"Oui, Monsieur Mehdi Nemmouche, vous êtes un lâche"

Mehdi Nemmouche, déclaré jeudi dernier coupable d'un quadruple assassinat à caractère terroriste au Musée juif de Belgique le 24 mai 2014, ne mérite aucune circonstance atténuante, selon l'avocat général Yves Moreau. Ce dernier a donc requis la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de l'auteur matériel des faits, lundi, devant la cour d'assises de Bruxelles. L'avocat général a demandé aux jurés de prendre en compte la "froideur" de Mehdi Nemmouche au moment des faits, le risque de récidive, sa dangerosité et sa "lâcheté" lors du procès.

"Oui, Monsieur Mehdi Nemmouche, vous êtes un lâche", a asséné Yves Moreau en se tournant vers l'auteur des faits. "Vous tuez des gens en tirant par derrière, sans prendre aucun risque, pour votre plaisir. Vous n'être même pas capable d'assumer vos actes."

Si le jury considère, comme l'accusation, que Mehdi Nemmouche ne mérite pas de circonstance atténuante, il n'aura "pas le choix" et devra prononcer la réclusion criminelle à perpétuité, a tranché l'avocat général.

15 ans de mise à disposition du tribunal de l'application des peines

L'avocat général Yves Moreau a requis lundi des peines respectives de réclusion criminelle à perpétuité et d'au moins 30 ans à l'encontre de Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, coupables d'être auteur et co-auteur d'un quadruple assassinat à caractère terroriste au Musée juif de Belgique.

Il a également demandé aux jurés de prononcer une mise à disposition du tribunal de l'application des peines (TAP) de 15 ans, soit la durée maximale. La mesure de mise à disposition du TAP permet de prolonger la surveillance du condamné pour éviter la récidive, a souligné M. Moreau, qui a longuement insisté sur la dangerosité des auteurs de l'attentat.

"Nous vous demandons 15 ans" pour Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, a adressé l'avocat général aux jurés. "Tant qu'il y a moyen de protéger notre société, protégeons-la!", a-t-il conclu.


Comment le vote va se dérouler?

Les douze jurés et les trois juges voteront à la majorité absolue. Il faudra que huit d'entre eux sur quinze se mettent d'accord sur l'une ou l'autre peine.


Que risquent les co-auteurs de l'attentat au Musée juif?

L'avocat général a expliqué que dans le cas d'un quadruple assassinat terroriste, la perpétuité serait de mise. Précisément, les co-auteurs risqueraient jusqu'à 20 à 35 ans de prison. La peine pourrait dégringoler à trois ans de prison, en cas de circonstances atténuantes. C'est la dessus que la défense de Nemmouche souhaite jouer, en évoquant notamment la jeunesse difficile de l'accusé. Ce que l'avocat général a devancé, en disant ceci: " Mehdi Nemmouche n'a pas le monopole de la jeunesse malheureuse. Tous n'ont pas commis un attentat ."

Le risque de récidive de Mehdi Nemmouche a notamment été évoqué par l'accusation.


Les tweets de notre journaliste Christophe Lamfalussy