Celui-ci continue, selon l'association, à prendre des décisions "illégales" dans le dossier des nuisances liées au trafic de l'aéroport national, en période d'affaires courantes. D'après l'UBCNA, le secrétaire d'Etat ordonné à Belgocontrol d'appliquer de nouvelles normes de vent sur les pistes de Bruxelles-National, dans une "interprétation très personnelle" de la décision du gouvernement, datant du 26 février dernier et qui avait fixé une limite de vent arrière à 7 nœuds sur les pistes 20 et 25.

Toujours selon l'UBCNA, M. Schouppe a fait publier une norme de vent applicable sur toutes les pistes, avec une tolérance induisant des changements de pistes à partir de 5 noeuds, ce qui va considérablement modifier l'emploi des pistes à Bruxelles-National. La courte piste d'atterrissage 02, qui était l'exception dans le passé, sera ainsi utilisée durant 30% du temps à l'avenir.

Par ailleurs, l'UBCNA a dit constater que M. Schouppe avançait, en affaires courantes, sur deux dossiers non-urgents: l'avant-projet de loi sur les procédures de vol, qu'il soumet aux régions, pour consultation, et un projet d'arrêté royal qui interdirait tout survol d'une prison sous l'altitude de 1.000 pieds (330 mètres), alors qu'une nouvelle prison va être construite à Haren au bout de la piste 25, la mieux équipée mais qui dirige les avions au-dessus d'une région électoralement porteuse pour M. Schouppe.