Belgique La ministre de la Santé Laurette Onkelinx a déclaré mardi en Commission de la Santé de la Chambre qu'elle attendait l'avis du Conseil national pour le bien-être animal sur la question de l'étourdissement préalable à l'abattage rituel. Si cet avis ne rentre pas, ou tarde, elle s'est dit prête à prendre ses responsabilités, a indiqué Xavier Baeselen (MR) qui interrogeait la ministre sur le sujet.

Le député MR souligne qu'il a déposé, avec Hilde Vautmans (Open Vld) une proposition de loi visant à supprimer l'exception à l'étourdissement préalable pour les abattages rituels. Il la soumettra à la signature des autres membres de la majorité dans les prochains jours.

Il rappelle que l'exception à la loi était prévue pour permettre des abattages rituels exceptionnels par exemple pour la fête du mouton. Dans la pratique, actuellement, l'exception est utilisée systématiquement y compris dans des abattoirs pour fournir la viande halal.

M. Baeselen insiste aussi sur le fait que dans de nombreux pays où les communautés religieuses ont été associées à la réflexion comme par exemple la Grande Bretagne, il n'y a plus d'exception.