La commune de Zaventem ne vendra plus de terrains qu'aux personnes s'exprimant en néerlandais ou, à défaut, à celles qui suivent des cours de néerlandais dans une institution reconnue. La commune applique pour la première fois ce règlement pour le lotissement Haerenheyde à Woluwe-Saint-Etienne, où 76 lots ont été mis à la vente, a indiqué l'Echevin de l'Aménagement du territoire Eric Van Rompuy (CD&V), confirmant une information du quotidien Het Laatste Nieuws.

Le parlementaire flamand Christian Van Eyken (UF) avait déposé une plainte auprès du gouverneur du Brabant flamand, Lodewijk De Witte, contre le règlement communal de Zaventem qu'il estimait discriminatoire envers les personnes non néerlandophones. Le gouverneur a rejeté la plainte, permettant à Zaventem de devenir la première commune en Flandre à appliquer une exigence de connaissance de langue pour les candidats-acheteurs de lots communaux.

Selon M. Van Rompuy, cette exigence est un "instrument important pour garantir le caractère flamand de communes comme Zaventem et favoriser la cohabitation entre les habitants d'un quartier".