Belgique

L'exportation de médicaments initialement destinés au marché belge entraîne des problèmes d'approvisionnement dans les pharmacies. Certains patients ne peuvent en effet pas toujours se procurer des médicaments pour lutter contre l'asthme, l'hypertension ou encore le diabète, a rapporté la rédaction de la VRT.

L'information a été confirmé par le secrétaire général de l'Association pharmaceutique belge (APB), Jan Depoorter.

La Belgique, comme les autres pays européens, se voit attribuer un quota de livraison pour chaque type de médicaments. Ces quantités livrées doivent en théorie permettre aux patients de s'approvisionner en suffisance.

Cependant, les pharmacies font pour le moment face à une pénurie de certains médicaments. "Cette situation résulte de l'exportation des médicaments vers d'autres pays", explique Jan Depoorter.

Ce dernier souligne le fait que les prix des médicaments varient d'un pays à l'autre.

"Une personne peut par exemple constater qu'un médicament est plus cher en Allemagne que chez nous. En se servant du principe de la libre circulation des marchandises, les exportateurs peuvent donc en tirer des profits", selon M. Depoorter.

L'APB regrette que les médicaments soient considérés comme de simples produits de consommation. Selon son secrétaire général, des concertations entre le gouvernement, les grossistes, les fabricants et les pharmaciens ont déjà eu lieu mais elles n'ont pas permis de résoudre le problème.