Décembre, janvier : la PME Pierre Kroll tourne à plein le régime Le caricaturiste met à profit ses pinceaux pour le compte de nombreux responsables politiques désireux d’avoir des cartes de vœux humoristiques. Il y a André Antoine (CDH), implorant papa Noël au pied d’une cheminée pour un meilleur Budget wallon, il y a Daniel Bacquelaine (MR) assurant que "le Père Noël n’est pas une ordure" ou Benoît Cerexhe (CDH) virevoltant en apesanteur - car en charge de la politique scientifique (donc de la politique spatiale). Le PS Michel Daerden a également fait appel aux pinceaux poilants de Pierre Kroll. Notez que la libérale Sabine Laruelle a joué la carte spatiale avec un Papa Noël croisant la station spatiale internationale, où se trouve un astronaute belge. Toujours rayon espace, la CDH Joëlle Milquet présente ses vœux sur fond de Voie lactée en rappelant que "penser à la planète c’est bien, mais penser à ceux qui y vivront, c’est beaucoup mieux". Ils ont de la suite dans les idées, ces caricaturistes. Le MR Didier Reynders a fait appel à duBUS - se faisant croquer en baba cool, et espérant une année 2010 "plus cool", allusion a l’ "annus horribilis" 2009 du ministre des Finances. Laurette Onkelinx, sa collègue socialiste du gouvernement fédéral, en charge de la Santé, a profité des vœux pour faire appel au don de sang pour la Croix-Rouge. Dans le même registre, le CDH Benoît Lutgen a expédié les siens sur une carte de l’Unicef. Et la ministre de l’Intérieur, la libérale flamande Annemie Turtelboom, envoie un dessin d’enfants au profit d’une association pour les enfants brulés. Le MR Olivier Chastel met en avant le logo européen avant la présidence belge de l’Union européenne et le MR Pierre-Yves Jeholet s’est fait photographier marmiton des spécialités locales. Nouvelle tendance, enfin, les cartes de vœux électroniques. Paul Magnette, le socialiste en charge du Climat, s’y est essayé. Tout comme Ecolo : Jean-Michel Javaux présente en effet ses vœux au bout d’un petit clip video. Les autres ? Pas encore reçus Il reste jusqu’au 31 janvier aux plus lents pour nous faire parvenir leurs voeux. De l’originalité et de l’humour, please, on en a bien besoin.