Le ministre de l'Intérieur sortant Pieter De Crem sera tête de liste CD&V pour la Chambre dans l'arrondissement de Flandre orientale lors des élections du 26 mai, a-t-il annoncé mardi, revenant sur sa décision de renoncer à toute ambition politique supra-locale. Pour justifier sa décision, M. De Crem a invoqué dans un communiqué le contexte de ces derniers mois qui a vu la N-VA quitter le gouvernement de façon inopinée, créant une "instabilité politique". Réduit à un rôle mineur après avoir hérité du Commerce extérieur (une compétence essentiellement régionale) dans le gouvernement "suédois", M. De Crem a retrouvé un portefeuille régalien, celui de l'Intérieur, après le départ de la N-VA.

"Au cours de la période écoulée, j'ai ressenti une inquiétude grandissante, entre autres des familles et de nos entrepreneurs qui s'inquiètent quant à leur avenir à court et à long terme. La crainte d'une très longue formation de gouvernement fédéral, est réelle. Il faudra impérativement mener une politique responsable et volontariste, laquelle devra s'inscrire dans un contexte de droits mais également d'obligations claires pour tout un chacun", a réagi M. De Crem.

Bourgmestre d'Aalter, il remercie les habitants de sa commune pour leur compréhension.