L’ouverture de places d’accueil pour les personnes handicapées, et plus particulièrement de grande dépendance, demeure insuffisante à Bruxelles. Une réalité dont sont bien conscientes la Commission communautaire française (Cocof) et la Commission communautaire commune (Cocom) de Bruxelles qui s’emploient, malgré leurs faibles marges budgétaires, à soutenir la mise en œuvre de projets destinés à accroître la capacité d’accueil des personnes déficientes.

Ce mardi sera symboliquement posée la première pierre du projet Constellations, qui d’ici 2012, verra la création d’un centre de jour pour 20 personnes handicapées mentales et d’un centre d’habitation de 20 places, dont la moitié de grande dépendance. "Il s’agit d’un geste symbolique car le chantier a démarré au printemps 2011", précise Evelyne Huytebroeck (Ecolo), en charge de la Politique des personnes handicapées à la Cocof et la Cocom. "Ce projet est financé à hauteur de deux millions d’euros par la Cocom, soit près de 60 % du budget total."

Plus globalement, le projet Constellations s’inscrit dans le cadre du Plan pluriannuel d’investissement adopté par le collège de la Cocom à la fin de la législature 2004-2009. Objectif ? "Augmenter l’offre de 100 places, dont au moins 30 pour la grande dépendance, réparties sur cinq centres." Outre la création de nouvelles infrastructures, ce plan doit permettre de soutenir l’augmentation de places dans les institutions agréées, ventilées comme suit : 60 places en centres d’hébergement et 40 en centres de jour d’ici 2015. "Ainsi, le centre de jour Le Potelier prévoit la construction attenante d’un centre d’hébergement pour 20 personnes handicapées", cite la ministre.

Parallèlement, a été adopté à la Cocof le décret "Infrastructures", visant un meilleur financement des ASBL qui comptent acheter, construire ou transformer des bâtiments pour y fonder un centre de jour, un centre d’hébergement et/ou des logements accompagnés pour des personnes handicapées. "La part de financement de la Cocof passe ainsi de 50 à 75, voire 90 %", se félicite l’élue Ecolo. Les premiers bénéficiaires sont l’ASBL Hoppa, qui va construire un centre de jour de 25 places et un centre d’hébergement de 25 places pour adultes polyhandicapés à Berchem-Ste-Agathe, et la Coupole bruxelloise de l’autisme, qui projette la création d’un centre de jour (15 places) et d’un centre d’hébergement (15 places) à Jette. Ces deux centres devraient ouvrir leurs portes d’ici 2013.

Notons encore la création de 33 places pour personnes handicapées mentales adultes par l’ASBL Farra Bruxelles-Capitale ou encore la construction d’un centre d’hébergement de 15 places pour personnes cérébro-lésées. "D’ici cinq à six ans seront ainsi créées 233 places", conclut la ministre.