Le PS termine à un siège d'une N-VA triomphante

Le Parti socialiste terminait la soirée électorale dans la foulée de la N-VA, le premier décrochant 26 sièges à la Chambre pour un de plus à la N-VA, alors que la quasi-totalité des bureaux (99,64 pc) avaient été dépouillés.

Le PS termine à un siège d'une N-VA triomphante
©photonews
BELGA

La fulgurante poussée de la N-VA l'amène à devenir le plus grand parti de Belgique. Avec 27 sièges, elle comptabilise à elle seule la presque totalité des sièges de l'ancien cartel qu'elle formait avec le CD&V, et qui comptait 30 sièges. Les chrétiens-démocrates flamands (CD&V) sont les grands perdants du scrutin au nord du pays, puisqu'avec leurs 17 sièges, ils ne réunissent plus qu'un peu plus de la moitié du capital qu'ils possédaient à l'époque du cartel. En ballotage défavorable en Brabant wallon, le cdH semblait devoir se contenter de 9 sièges (-1), ce qui n'accorderait plus à la "famille" CD&V-cdH que 26 sièges (-14).

Les autres grands perdants sont la famille libérale, qui était la première de l'hémicycle en 2007 avec 41 sièges. Avec chacun cinq sièges de moins, le MR (18 sièges) et l'Open Vld (13) ne comptabilisent plus à eux deux que 31 sièges. La famille socialiste devient la première du pays, avec 39 sièges. Le PS (26 sièges), vainqueur au sud du pays, a conquis 6 sièges de plus qu'en 2007. Quant au sp.a (13 sièges), il fait presque aussi bien qu'au précédent scrutin où il s'était présenté en cartel avec Spirit (14 sièges).

Les Verts enregistrent un léger mieux grâce à Groen! (5 sièges, +1) alors qu'Ecolo a stabilisé son résultat de 2007 (8 sièges). A eux deux, ils comptabilisent donc 13 sièges, un de plus que le Vlaams Belang qui a chuté de 5 sièges. Le FN, qui détenait un siège, disparaît de l'hémicycle. La Lijst Dedecker est réduite à peau de chagrin, seul son président Jean-Marie Dedecker parvenant à préserver son siège, sur les cinq que détenait son parti.

Enfin, le Parti populaire semblait pouvoir fêter son entrée dans l'hémicycle grâce à la performance de sa tête de liste en Brabant wallon Laurent Louis.

Le PS reprend la tête en province de Namur mais la répartition des sièges est inchangée

Le PS a repris au MR la première place en province de Namur. Les socialistes recueillent 32,2 pc (+6,24 pc) des suffrages contre 24,65 pc pour les Réformateurs (-8,27 pc). La répartition des sièges ne change toutefois pas par rapport aux résultats de 2007: le PS décroche deux sièges de même que le MR, Ecolo et le cdH reçoivent tous les deux un siège. Avec 5,92 pc des voix, le cdH est en baisse (-1 pc). Ecolo suit la même tendance avec 13,38 pc (-1,39 pc).

Les petits partis ont profité de la baisse des libéraux, des écologistes et des centristes: les rattachistes du RWF recueillent 2,53 pc des voix (+1,12 pc), le PTB+ 1,55 pc (+1 pc) et le PP 3,12 pc.

Sabine Laruelle est élue pour le MR aux côtés de David Clarinval. La ministre sortante arrive en tête des voix de préférence avec 32.289 unités. Le secrétaire d'Etat sortant Jean-Marc Delizée est quant à lui élu pour le PS avec l'ex-députée Valérie Déom. M. Delizée recueille 24.104 voix de préférence. Maxime Prévot, chef de groupe au parlement wallon, est élu pour le cdH et Georges Gilkinet pour Ecolo. Tous deux avaient été élus en 2007. M. Prévot avait quitté la Chambre en 2009 après les élections régionales. Il a d'ores et déjà fait savoir qu'il ne prendrait pas son siège au fédéral. Il recueille 20.226 voix de préférence.

Le PS gagne 4 sièges dans le Hainaut

) Dans la circonscription du Hainaut, alors qu'il restait un bureau à dépouiller à Fontaine-l'Evêque, le parti socialiste a réussi à regagner non seulement les 3 sièges perdus aux élections législatives de 2007 mais aussi à en conquérir un de plus pour en détenir 11 sur les 19 qui reviennent à la province. En revanche, le MR perd 2 sièges pour en conserver 4, le cdH perd un siège et en garde 2, alors que le FN perd son seul siège. Le président du PS Elio Di Rupo recueille plus de 190.000 voix et le ministre-président wallon et de la Communauté française Rudy Demotte, qui poussait la liste, plus de 37.000.

Les autres élus socialistes sont la sénatrice Christiane Vienne, les députés fédéraux Patrick Moriau et Colette Burgeon, le député wallon Laurent Devin, le président de la fédération Mons-Borinage Eric Thiebaut, Ozlem Ozen, le député Philippe Blanchart, Anthony Dufrane et le sénateur Franco Seminara.

Au MR, le secrétaire d'Etat Olivier Chastel réalise 29.000 voix. Les autres élus sont les députés sortants Jacqueline Galant, Marie-Christine Marghem et Denis Ducarme. Catherine Fonck recueille 21.000 voix pour le cdH. L'autre élu centriste est le député Christian Brotcorne.

Chez Ecolo, la députée Juliette Boulet compte 6.000 voix. Rony Balcaen reconduit aussi son mandat.

Au Sénat, le PS hérite de 7 des 15 sièges francophones à partager

Le PS est le grand vainqueur francophone de l'élection du Sénat. Fort de 35,7% (+9%) des voix, il a décroché 7 des 15 sièges francophones de la Haute assemblée, soit 3 de plus qu'en 2007. Le MR (4) a perdu 2 sièges. Ecolo et le cdH ont conservé, chacun, leurs 2 sièges. Le ministre socialiste sortant, et tête de liste PS, Paul Magnette, est le champion des voix de préférence francophones (264.167) au Sénat.

L'accompagneront sur les bancs socialistes, Marie Arena, Philippe Moureaux, Hassan Bousetta, Fabienne Winckel, Fatiha Saidi et Willy Demeyer. Le MR (24,3 pc) a perdu près de 8 pc. Ont été (ré)élus le président sortant du Sénat, Armand De Decker, la sénatrice Dominique Tilmans, l'ex-député François Bellot et le député européen Louis Michel.

Ecolo est la troisième formation francophone du Sénat (14,3 pc) où il enverra Jacky Morael et Claudia Niessen. Le cdH perd une place (13,5 pc), mais conservera ses deux sièges destinés à Francis Delpérée et à Vanessa Matz.

Le Front National disparaît des travées du Sénat. Le Parti Populaire emmené par l'avocat Michaël Modrikamen a obtenu 4% mais aucun siège.

L'apparentement fatal au cdH dans le Brabant wallon

Le cdH a finalement perdu son siège par le truchement de l'apparentement dans le Brabant wallon. Celui-ci a bénéficié au Parti Populaire, qui place ainsi son unique élu à la Chambre. Dans le Brabant wallon, le MR, le PS, et Ecolo confirment leurs élus de 2007. Le MR (35,79 pc), qui recule pourtant de 9,02 pc, garde ses deux sièges, pour Charles Michel et Valérie De Bue. Le PS, qui progresse de 4,2 pc (22,48 pc) maintient son siège. Il revient à l'ancien ministre de la Défense, André Flahaut. Ecolo, en léger progès de 0,47 pc (16,33 pc) confirme également son siège, toujours pour Thérèse Snoy et d'Oppuers.

Par contre le siège du cdH, qui recule de 0,97 pc (12,98 pc) a été en ballotage jusque dans la nuit. Il a finalement bénéficié au Parti Populaire (5,05 pc) par le jeu de l'apparentement. Ce mécanisme permet à des partis de bénéficier de voix non-utilisées dans une circonscription voisine. Le cdH et le PP se sont tous les deux tournés vers la circonscription de Bruxelles-Hal-Vilvorde mais la perte de 1,35 pc pour le cdH (8 pc) lui a fait perdre son siège. Le siège du Parti Populaire revient à Laurent Louis, âgé de 30 ans, ancien jeune MR nivellois.

Sur le même sujet