Le tsunami Bart De Wever

Lors du scrutin qui l’a porté au pouvoir, Yves Leterme avait rassemblé 800 000 voix. Bart De Wever, à l’heure de boucler cette édition, en avait engrangé 722 096, soit un taux de pénétration remarquable de 18,62% sur l’ensemble du collège électoral néerlandais.

Le tsunami Bart De Wever
©Reporters
Gilles Milecan

Lors du scrutin qui l’a porté au pouvoir, Yves Leterme avait rassemblé 800 000 voix. Bart De Wever, à l’heure de boucler cette édition, en avait engrangé 722 096, soit un taux de pénétration remarquable de 18,62% sur l’ensemble du collège électoral néerlandais.

Au hit-parade des voix de préférence, le leader de la NV-A est suivi, à distance respectable, par Marianne Thyssen (CD&V – 295 922) et Alexander De Croo (VLD – 271 444). La cinquième place est occupée par l’homme fort du Vlaams Belang, Filip Dewinter, avec 185 978 voix de préférence.

Les locomotives sénatoriales francophones sont Paul Magnette qui avec 216 254 voix de préférence, occupe la quatrième place du palmarès national, Armand De Decker (MR - 132 703), Louis Michel (MR - 114 498) et Francis Delpérée (CDH - 94 346). Jean-Luc Dehaene (98 820) et Johan Vande Lanotte (171 841) s’insèrent dans ce classement, avant de retrouver Philippe Moureaux (70 840), Marie Arena (PS – 66 263) et Frédérique Ries (MR – 60 935) au palmarès francophone. Apparaissent ensuite les ténors Ecolo Jacky Morael (53 823) et Jean-Michel Javaux (52 754).

A la Chambre, les champions francophones des voix de préférence se nomment, sans surprise, Elio Di Rupo (PS - 81 678), Michel Daerden (PS – 72 194) et Didier Reynders (MR – 61 848). Seuls Yves Leterme (CD&V – 84 664), Inge Vervotte (CD&V – 78 915) et, surtout, Siegfried Bracke (NV-A – 85 140) font mieux. Olivier Maingain (MR) récolte 56 983 voix de préférence à Bruxelles et complète le quatuor de tête. Viennent ensuite Alain Mathot (PS – 42 730) et Laurette Onkelinx (PS - 38 518).

Suivant sur la liste, Benoît Lutgen (CDH – 33 038), qui précède Melchior Wathelet (CDH – 30 563) ainsi que sa présidente Joëlle Milquet (30 736), est aussi un des candidats qui présentent le meilleur taux de pénétration. Dans sa circonscription, il récolte 20,52% des voix. Dans ce classement, qui tient compte de la taille des circonscriptions pour tempérer les chiffres absolus, Elio Di Rupo (PS – 24,25%) le devance alors que Philippe Courard (PS – 14,22 %) et Charles Michel (MR – 13,75 %) suivent l’humaniste luxembourgeois.

Dans ce classement, figurent en bonne place Yves Leterme (CD&V – 13,90% – 84 664) et Michel Daerden (11,92 %). A Bruxelles, Olivier Maingain (FDF) arrive en tête avec 56 983 voix de préférence. Il devance Laurette Onkelinx (PS – 38 518), Joëlle Milquet (CDH – 30 736), Charles Picqué (PS – 26 366) et Emir Kir (PS – 16 796). Ce sont quatre candidats libéraux qui complètent, avec Fadila Laanan (PS – 14 732), les dix premières places: Bernard Clerfayt (15 460), Guy Vanhengel (14 526), François-Xavier de Donnéa (14 558) et Alain Destexhe (14 526). Damien Thiéry (FDF – 13 823) occupe la onzième place, tandis qu’Olivier Deleuze est la première figure écologiste, avec 13 703 voix de préférence. Mischaël Modrikamen (PP) récolte 6 217 voix de préférence.

© La Libre Belgique 2010

Sur le même sujet