Nouvelle réunion discrète MR/N-VA

Dag allemaal. Une discrète rencontre a eu lieu, il y a un mois, entre Charles Michel, président du MR, et Bart De Wever, président de la N-VA, afin de trouver des accords et d’engranger des progrès sur les dossiers de l’asile et de l’immigration.

M.Bu.
Nouvelle réunion discrète MR/N-VA
©Photonews

Dag allemaal. Une discrète rencontre a eu lieu, il y a un mois, entre Charles Michel, président du MR, et Bart De Wever, président de la N-VA, afin de trouver des accords et d’engranger des progrès sur les dossiers de l’asile et de l’immigration. La rencontre, confirmée tant du côté du MR que de la N-VA, s’est déroulée au siège du Mouvement réformateur, avenue de la Toison d’Or, à Bruxelles.

Bart De Wever s’est rendu à cette rencontre accompagné de son lieutenant Ben Weyts : celui-ci est président de la commission de l’Intérieur de la Chambre, un organe hautement stratégique dans les domaines de l’asile et de l’immigration. Le président du MR était quant à lui secondé par Jacqueline Galant, la spécialiste du MR en matière d’immigration. Des deux côtés, des techniciens étaient présents pour apporter leur éclairage.

Les deux formations politiques ont atteint des accords sur les textes de lois à voter au Parlement - notamment sur le regroupement familial et les conditions d’asile. Un vote (N-VA, CD&V, Open VLD, MR) est d’ailleurs intervenu en ce sens le 26 mai dernier au Parlement, s’appuyant donc sur une majorité alternative à celle du gouvernement en affaires courantes. Mais les libéraux francophones et les nationalistes flamands ont également atteint un accord sur la réforme de l’octroi de la nationalité belge : les deux partis veulent durcir certains critères et aimeraient procéder à un vote avant les vacances parlementaires. Tant du côté de la N-VA que de celui du MR, on souligne que les pourparlers et les accords qui ont été engrangés sont strictement limités au domaine de l’asile et de l’immigration. A noter : l’Open VLD est également associé à ces démarches puisque le président des libéraux flamands, Alexander De Croo, est très régulièrement consulté par Charles Michel et Bart De Wever.

Reste que cette concertation, qui pourrait annoncer d’autre coopérations entre forces politiques de centre-droit, intervient au moment où le président du MR a sèchement pris à partie les partis de gauche - notamment le PS - en les accusant d’être un obstacle à la négociation communautaire, au même titre que la N-VA.

C’est la deuxième fois que libéraux francophones et nationalistes flamands se rencontrent discrètement. Le 28 août dernier, alors que le MR était encore présidé par Didier Reynders, N-VA et libéraux francophones (Reynders et Louis Michel) s’étaient réunis "Chez Bruneau". Elio Di Rupo, préformateur à l’époque, avait alors parlé de "haute trahison" à la cause francophone...

Sur le même sujet