Négociations budgétaires: c'est reparti pour un tour

Les six représentants des partis assis à la table des négociations en vue de la formation du gouvernement ont repris les discussions budgétaires jeudi vers 16h30. Celles-ci avaient été interrompues à l'aube, peu après 6 heures.

BELGA
Négociations budgétaires: c'est reparti pour un tour
©BELGA

Les six représentants des partis assis à la table des négociations en vue de la formation du gouvernement ont repris les discussions budgétaires jeudi vers 16h30. Celles-ci avaient été interrompues à l'aube, peu après 6 heures.

Les négociateurs vont poursuivre les discussions sur les réformes structurelles que doit prendre la Belgique et sur l'épure budgétaire.

A son arrivée à la présidence de la Chambre, le président du sp.a Bruno Tobback a appelé le PS et les libéraux à "prendre leurs responsabilités", les premiers car c'est de leurs rangs qu'émergera le premier ministre, les seconds eu égard à leur implication dans la formation du gouvernement. Chacun doit faire des efforts, a-t-il dit.

Le président du CD&V Wouter Beke a indiqué que les négociations perduraient car elles portent sur des "décisions difficiles" à prendre.

Des représentants du Voka, la coupole flamande des entrepreneurs, se sont rendus à la présidence de la Chambre afin de remettre aux négociateurs une pétition, qu'ils disent avoir été signée par 10.000 personnes, appelant à agir au profit de la croissance économique.


Sur le même sujet