Le MR a aussi fait le bonheur du cdH à Verviers

Cette nouvelle alliance met fin à un règne de 12 ans du PS sur l'ancienne cité lainière, règne partagé dans un premier temps avec le cdH puis ensuite avec le MR.

Le MR a aussi fait le bonheur du cdH à Verviers
©Devoghel
Belga

L'accord de majorité conclu ce mardi après-midi entre les humanistes et les réformateurs à Verviers prévoit, outre le poste de bourgmestre, quatre échevins pour le cdH. Le MR obtiendra autant de postes scabinaux, incluant la présidence du CPAS à charge de Freddy Breuer, le futur premier échevin.

Le MR, grand vainqueur du scrutin avec un gain de quatre sièges, avait annoncé la couleur au soir de l'élection. Il souhaitait être représenté dans une majorité à droite et voulait un MR fort. Cette exigence s'est traduite par un refus d'une tripartite avec Ecolo « en raison de sa politique aux antipodes sur des thèmes comme l'immigration ou la paupérisation », a admis Freddy Breuer.

Les deux partenaires vont désormais travailler sur le programme de politique générale à mener à Verviers pour les six prochaines années. « Les deux partis veulent des compétences en matières sociales et économiques, il faudra trouver le compromis pour bien travailler mais c'est positif d'avoir des idées communes », explique Marc Elsen, le futur bourgmestre de Verviers.

Les partenaires devront s'attaquer à un premier défi : faire atterrir CityMall, le projet de centre commercial en bord de Vesdre, projet dans les cartons depuis 10 ans et dont la vision diffère que l'on soit au MR ou au cdH. « Pour nous, il n'est pas encore abouti et on peut encore le faire mûrir », souligne déjà Marc Elsen en réponse au « projet exécutable comme tel » pour Freddy Breuer qui ne ferme cependant pas la porte à des améliorations.

Marc Elsen, le nouveau bourgmestre, a cependant affirmé que « différents regards sur un projet sont enrichissants en vue de sa réalisation » ajoutant que « le débat d'idées et la concertation devaient toujours prévaloir».

Sur le même sujet