Destexhe: "On ne cherche qu'un prétexte"

Ce jeudi, La Libre écrivait qu'Alain Destexhe semblait ne pas être le bienvenu au sein du collège à Ixelles et que le PS ne souhaitait pas que le libéral devienne échevin de la prochaine coalition. LaLibre.be a interrogé le principal intéressé.

Destexhe: "On ne cherche qu'un prétexte"
©BELGA
Jonas Legge

Ce jeudi, La Libre écrivait qu'Alain Destexhe était "barré à Ixelles" et que le PS de Willy Decourty ne souhaitait pas que le libéral devienne échevin de la prochaine coalition PS-MR. LaLibre.be a interrogé le principal intéressé.

Le PS semble ne pas souhaiter que vous deveniez échevin. Comment réagissez-vous?

Ce n'est pas au PS de déterminer qui sont les échevins MR. Chacun choisit ses élus.

Il semblerait que même au sein du MR, certains soient opposés à ce que vous obteniez un échevinat...

Il faut savoir, c'est au PS ou au MR?

Chez les deux, semble-t-il, et donc même au MR...

J'ai lu avec stupéfaction l'article de La Libre de ce matin car personne ne m'a rien dit de tel en face. Ce qui est fondamental, surtout dans un parti libéral, c'est le respect de l'électeur et de la démocratie. J'ai fait le 3e score de la liste MR en venant de la 42e place. Ça a été un combat très difficile. Et grâce à mes voix, j'ajoute deux sièges à la liste MR. Sans ça, l'accord MR-PS n'aurait pas eu de majorité. Avant les élections, tous les candidats MR ont signé un engagement d'attribuer les fonctions d’échevin selon le nombre de voix de préférence. Alors, en vue de la réunion entre libéraux de mercredi, je demande que tout se fasse en toute transparence et que les cartes ne soient pas distribuées avant que les élus puissent délibérer.

Vous vous en êtes tout de même pris à votre propre camp en vous attaquant à la libérale Delphine Bourgeois quant à sa gestion de la commune au niveau des finances et de la propreté publique...

Je démens totalement. Je n'ai pas dit un mot critique sur aucun candidat de la liste MR.

Pensez-vous payer, aux yeux de certains, votre campagne trop agressive?

C'est quoi une campagne agressive? Cela fait 17 ans que je suis parlementaire. J'ai mené 9 campagnes sur les 13 dernières années. Tout le monde a pu voir comment je mène une campagne. Et personne ne m'a dit que mon style ne convenait pas. Une campagne, c'est fait pour gagner des voix et convaincre des électeurs. Et j'y suis parvenu.

Et le tweet que vous avez envoyé sur la chute de Philippe Moureaux à Molenbeek a-t-il pu avoir une influence sur le ressentiment du PS à votre égard?

C'est absolument ridicule. Vous arrivez avec le PS, le MR, Bourgeois, un tweet... Vous me confirmez avec vos questions qu'on ne cherche qu'un prétexte...

Je ne fais qu'essayer de comprendre...

Écoutez, j'envoie souvent des tweets critiques à l'égard du PS, et inversement. C'est ça, la démocratie. Et j'ai aussi tweeté de manière positive sur la nomination du socialiste Madrane au gouvernement bruxellois. C'est donc ridicule de prendre l'argument d'un tweet.


Sur le même sujet