Charleroi : Chastel prêtera serment avant de se déclarer empêché

Le temps de son empêchement, Olivier Chastel sera remplacé au sein du collège carolo par Cyprien Devilers, qui occupait déjà les fonctions d'échevin de la Propreté sous l'ancienne mandature.

Charleroi : Chastel prêtera serment avant de se déclarer empêché
©Photo News
Belga

Olivier Chastel, le chef du file du MR carolo, prêtera bien serment en décembre prochain comme échevin au moment de l'installation de la nouvelle équipe, avant de se déclarer empêché, a-t-il indiqué vendredi. "Je me déclarerai dès après comme échevin empêché par mes fonctions ministérielles", a déclaré le ministre fédéral du Budget lors de la conférence de presse de présentation du futur collège communal carolo.

Le temps de son empêchement, Olivier Chastel sera remplacé au sein du collège carolo par Cyprien Devilers, qui occupait déjà les fonctions d'échevin de la Propreté sous l'ancienne mandature.

Six nouveaux dans le collège communal

Parmi les dix membres du nouveau collège communal de Charleroi, six ne faisaient pas partie de l'ancienne tripartite collégiale qui a dirigé la Ville au cours des six dernières années. Le PS comptera six membres dans la future majorité, dont le futur ex-ministre fédéral Paul Magnette, qui sera le bourgmestre. Lui reviendront plusieurs compétences importantes comme le Budget, la Culture et l'Aménagement du territoire.

Françoise Daspremont (État civil, Finances), Philippe Van Cauwenberghe (Sports, Commerce), Anthony Dufrane (Tourisme), Serdar Kilic (Enseignement) et Serge Beghin (Troisième Age) complètent le casting socialiste au sein du collège. Le bourgmestre sortant Eric Massin sera président du CPAS.

Deux échevins MR - Cyprien Devilers et Ornella Cencig - et deux échevins cdH - Véronique Salvi et Eric Goffart - feront également partie de l'équipe. Ils se chargeront entre autres, et respectivement, de la Propreté, de l'Urbanisme, de la Petite Enfance et des Travaux.

Paul Magnette a rappelé que le MR et le cdH avaient été les interlocuteurs privilégiés du PS au cours des négociations en vertu des résultats du scrutin. Interrogé sur l'absence au sein du futur collège de certains élus socialistes électoralement populaires, il a expliqué que pour répartir les postes, il avait également dû tenir compte des exigences des autres partenaires.

Serdar Kilic, Anthony Dufrane et Véronique Salvi quitteront tous les trois leurs sièges de député pour se consacrer à temps plein à leurs échevinats. Bientôt plus ministre, Paul Magnette retrouvera en revanche son mandat de sénateur, outre ses fonctions de bourgmestre.

Sur le même sujet