Le Vlaams Belang soutenu dans plusieurs communes limbourgeoises

Le Vlaams Belang a bénéficié, dans trois communes limbourgeoises au moins, du soutien d'autres formations politiques pour décrocher un siège dans les conseils de police ou de CPAS.

Belga
Le Vlaams Belang soutenu dans plusieurs communes limbourgeoises
©BELGA

Le Vlaams Belang a bénéficié, dans trois communes limbourgeoises au moins, du soutien d'autres formations politiques pour décrocher un siège dans les conseils de police ou de CPAS. Il en va ainsi notamment à Lanaken, Bilzen et Heusden-Zolder.

Dans cette première commune, où l'ancien ministre flamand Marino Keulen (Open Vld) a été élu bourgmestre, les partis d'opposition CD&V, N-VA et VB ont convenu de se partager un mandat au conseil du CPAS durant deux années chacun, accuse le maïeur. "Le cordon sanitaire a clairement été rompu vu que ces accords ont été couché sur papier. L'obstacle pour former la prochaine fois une coalition avec le VB a dès lors quasiment disparu", fustige M. Keulen.

A Heusden-Zolder, la bourgmestre sortante Sonja Claes accuse, elle, le Vld d'avoir offert trois voix au VB, ce qui permet à l'un de ses militants locaux de siéger dorénavant au conseil du CPAS. Un scénario similaire s'est joué également à Bilzen où, grâce à l'appui du CD&V, un militant du Belang accède au conseil de police, selon la députée Annick Ponthier (VB).

A Eeklo également (Flandre orientale), un militant du Belang s'est assuré une place au sein du conseil de police grâce au soutien vraisemblable de la N-VA et d'un élu d'une liste locale, SMS.