Alexander De Croo: "Je ne veux pas d'égoïsme de générations"

L'ex-président de l'Open Vld et actuel ministre des Pensions n'en démord pas. Il faut respecter la trajectoire d'assainissement budgétaire, sans quoi la prochaine génération sera plongée dans de profonds problèmes.

S. Le.
Alexander De Croo: "Je ne veux pas d'égoïsme de générations"
©BELGA

Le ministre des Pensions Alexander De Croo était l'invité de L'Indiscret sur la RTBF ce midi. L'occasion pour l'ancien président de l'Open Vld de revenir sur les mesures d'austérité et la trajectoire budgétaire à respecter pour les années à venir.

Si du côté des socialistes, on souhaite étendre la trajectoire sur le long terme afin de ne pas trop "bousculer" le citoyen, le libéral flamand n'est pas de cet avis. Pour Alexander De Croo, il faut continuer et respecter la trajectoire budgétaire. "Mieux vaut ne pas jouer avec le feu et étendre l'effort sur le long terme car la prochaine génération risque de souffrir et de plonger dans de profonds problèmes", assure le ministre des Pensions. "Je ne veux pas d'égoïsme de générations ! Il faut penser à nos enfants et à l'avenir des futurs citoyens de notre pays. L'objectif du gouvernement est de créer des emplois et cela nécessite évidemment des investissements afin d'attirer de nouvelles sociétés".

L'ensemble des partis flamands opposés à l'assouplissement

Outre Alexander De Croo, c'est l'ensemble des partis flamands qui ont exprimé dimanche leur opposition à une révision de la trajectoire d'assainissement budgétaire pour la Belgique, comme le préconisait vendredi la vice-Première socialiste Laurette Onkelinx.

Tous ont soutenu dimanche, sur le plateau du Zevende Dag (VRT), la nécessité de ramener le déficit public à 2,15% du PIB en 2013, conformément aux engagements européens du pays qui prévoient un retour graduel à l'équilibre en 2015.

"Les pensions ne sont pas l'enjeu actuel"

Interrogé sur ses compétences actuelles, le ministre De Croo assure que la réforme des pensions n'est pas capitale en vue de l'effort budgétaire 2013. "Augmenter l'âge de la pension ? Il faut d'abord veiller à ce que tous ceux qui bénéficient d'une pension effective dès 59 ans travaillent plus longtemps. Et ils sont nombreux dans le cas. Des mesures seront prises", confie le ministre.

"Mais dans l'effort budgétaire qui nous occupe, en 2013, ce n'est pas sur les pensions qu'il faut jouer. Car les pensions, c'est un processus à réviser qu'il faut envisager sur le long terme", commente encore Alexander De Croo.

Baromètre politique: "Ne pas se focaliser sur 2014"

Le politicien flamand est également revenu sur les résultats du volet "personnalités politiques" du Baromètre "La Libre/RTBF/Dedicated". Un baromètre qui souligne que la N-VA flirtera avec les 40% d'intentions de vote lors des élections de 2014. Alexander De Croo tente de calmer le jeu: "L'Open VLD progresse aussi, notamment grâce à Maggie De Block qui fait du bon boulot".

Mais quoi qu'il arrive, le libérals ne veut pas encore songer à ces élections: "On en parle beaucoup trop de ces élections de 2014. Il faut arrêter d'être narcissique. On doit d'abord penser aux mesures à prendre maintenant. Le présent est le plus important. Les élections, on les fera en temps voulu !".

Et beaucoup d'encre risque encore de couler sous les ponts d'ici là...


Tous les détails et analyses de notre baromètre politique sont à lire ce lundi dans La Libre.