Baromètre politique: Le bond de Kris Peeters

Elio Di Rupo et Bart De Wever restent sans discussion possible les deux personnalités les plus populaires du paysage politique belge. Mais le ministre-président flamand Kris Peeters réalise une percée remarquée. Découvrez les résultats du volet "personnalités politiques" du Baromètre "La Libre/RTBF/Dedicated".

La rédaction de La Libre
Baromètre politique: Le bond de Kris Peeters
©Montage Batista (lalibre.be)

Elio Di Rupo au Sud (52 % en Wallonie et 42 % à Bruxelles) et Bart De Wever (41 %) au Nord restent sans discussion possible les deux personnalités les plus populaires du paysage politique belge, comme le montre une nouvelle fois le volet "personnalités politiques" du Baromètre politique "La Libre/RTBF/Dedicated" à paraître dans "La Libre" de lundi.

La question posée lors de ce sondage était celle-ci: "Pour chacune des personnalités suivantes (nom, parti), voulez-vous nous dire si vous souhaitez lui voir jouer un rôle important dans les prochains mois ?"

En Wallonie, outre le Premier ministre (52%), on note un premier effet Magnette. Le président ff du PS conforte en effet sa deuxième place (+3%) à 25%. Derrière, Joëlle Milquet (CDH) complète le podium (20%).

A Bruxelles, le trio de tête est également emmené par Elio Di Rupo (PS) à 42%. Il est suivi dans l'ordre - inchangé par rapport au baromètre de novembre dernier - de Charles Picqué (PS), qui gagne deux pourcents pour atteindre 27%, et de Joëlle Milquet, qui se maintient au même score (25%) qu'il y a trois mois.

En Flandre, Bart De Wever, le bourgmestre d'Anvers et président de la N-VA, grapille encore deux points par rapport à son score de novembre dernier. Il atteint donc 41%. Le vice-Premier Johan Vande Lanotte (SP.A) renforce sa deuxième position avec 27%. Mais il est désormais talonné par le ministre-président Kris Peeters (CD&V) dont la popularité fait un bond remarqué de 5% à 26%.

Ce sondage a été réalisé du mercredi 13 février au lundi 18 février sur un échantillon strictement représentatif de 2706 électeurs belges. La marge d'erreur maximale est de 3,3% sur les échantillons de Wallonie, de de Bruxelles et de Flandre et de 1,9% sur l'échantillon total.

Tous les détails sont à lire ce lundi dans "La Libre Belgique".


Tous les détails et analyses de ce baromètre sont à lire ce lundi dans La Libre.