Édito : un an, une éternité...

Le baromètre "La Libre"- RTBF, réalisé par "Dedicated" a livré son verdict : la N-VA perd du poids alors que le PS est en petite forme. Tirons-en trois enseignements. Un édito de Francis Van de Woestyne.

Édito : un an, une éternité...
©BELGA

Le baromètre "La Libre"- RTBF, réalisé par "Dedicated" a livré son verdict. Tirons-en trois enseignements. 1. Il y a trois mois, lors du précédent baromètre, nous nous étions réjouis de la sanction infligée au Vlaams Belang. Ce parti qui avait flirté avec des sommets, s’effondrait désormais à 6,8 %. Les extrémistes flamands préféraient donc se réfugier sous les cieux plus "respectables" de la N-VA. Voici que le mouvement s’inverse à nouveau. Le Belang reprend du poil de la bête. Il faut donc penser qu’il y a, au Nord du pays, un électorat extrémiste volatile qui oscille entre Belang et N-VA. C’est Bart De Wever qui doit être le plus ennuyé : quand cet électorat le renforce, il colore d’une détestable poudre brunâtre son parti et radicalise ses troupes. Et quand cet électorat s’en va, la N-VA perd en influence. Cela dit, la N-VA a de quoi pavoiser : elle reste le premier parti de Flandre (32,8 %), deux fois plus important que le CD&V (15,9 %).

2. Le Parti socialiste passe sous la barre symbolique des 30 % en Wallonie. Le PS peut se consoler : il demeure le premier parti du sud du pays. Mais son avance sur le MR a fondu : 15,4 % en 2010, 4,6 % aujourd’hui. La cote d’alerte est atteinte d’autant qu’au recul wallon correspond un ressac bruxellois. Paul Magnette ne parvient pas à colmater les fuites. Il est symptomatique de constater que les pertes socialistes renforcent non pas le parti d’opposition, le MR, mais bien Ecolo sur qui s’abattent des trombes de critiques. Le réflexe "Calimero" doit pousser les électeurs verts à protéger un parti attaqué de toutes parts. Il faut sauver le soldat "Ecolo".

3. Il s’agit, autant le redire chaque fois, d’une photographie de l’opinion publique. Les préférences évoluent en fonction des humeurs, des événements, des déclarations. Les élections auront lieu dans un an, jour pour jour : un an, une éternité en politique.


Sur le même sujet