De Wever: "Le PS attendait jusqu'à ce qu'on abandonne"

Le président de la N-VA tire à boulets rouges sur un Parti socialiste qu'il veut éjecter du gouvernement dès le lendemain des élections.

De Wever: "Le PS attendait jusqu'à ce qu'on abandonne"
©Photonews
Rédaction en ligne, avec Belga

Le président de la N-Va Bart De Wever est prêt pour un gouvernement de reprise socio-économique construit sans le PS après les élections. "Nous sommes prêts à remplacer le gouvernement Di Rupo dès le premier jour par un gouvernement de reprise socio-économique", déclare le président de la N-VA dans De Zondag. Quant au modèle d'un État confédéral, "on devra aussi en arriver là, mais cela ne peut pas se faire en un jour", ajoute le bourgmestre d'Anvers.


Et de préciser que "nous ne pouvons pas nous permettre de rester un ou deux ans sans gouvernement (après les élections, NdlR). Aussi longtemps que le PS sera au gouvernement, ce pays ne sera jamais mis sur la voie de la relance. Si l'électeur nous le permet, nous gouvernerons donc sans le PS."

Quant à l'institutionnel, Bart De Wever y a évidemment pensé: "Le côté institutionnel sera bien sûr lié à cela: il doit y avoir un accord préalable pour le confédéralisme. L'ampleur de ces réformes dépendra du poids que nous donnera l'électeur."

Une chose est sûre, le président de la N-Va ne veut plus se retrouver dans la situation qu'il avait connue en 2007 et en 2010, "où l'on négociait avec un parti qui ne voulait pas avancer et qui attendait tout simplement jusqu'à ce qu'on abandonne." Une nouvelle fois, le PS en prend pour son grade. Et pour cause: "Nous ne pouvons pas continuer à gagner les élections et à perdre les négociations", conclut De Wever.

Sur le même sujet