Olivier Maingain : "Débile et très éloigné des enjeux de Bruxelles"

C'est par ces mots que le président des FDF Olivier Maingain a qualifié le projet des poteaux des feux de signalisation bleu et jaune lancé par Brigitte Grouwels. Il s'est aussi exprimé sur la question du décrochage scolaire.

Belga
Olivier Maingain : "Débile et très éloigné des enjeux de Bruxelles"
©BELGA

Le projet-pilote consistant à repeindre les poteaux des feux de signalisation en jaune et bleu, les couleurs symboles de la Région bruxelloise, est très éloigné des enjeux de Bruxelles, a affirmé en substance dimanche le président des FDF Olivier Maingain sur le plateau de "l'Indiscret" (La Une-RTBF). La Région bruxelloise fera procéder à partir de la fin du mois d'octobre à un essai de ses couleurs symboles, le bleu et le jaune, sur 16 poteaux de feux de signalisation aux abords immédiats de la Petite Ceinture, avait annoncé mercredi la ministre bruxelloise des Travaux publics Brigitte Grouwels.

But de l'opération, selon la ministre: développer un nouvel axe de la campagne de citymarketing de la Région-capitale, à côté d'autres opérations notamment via internet, pour en améliorer l'image mais aussi renforcer la visibilité de ces accessoires du mobilier urbain et donc la sécurité des usagers.

Les 16 poteaux qui seront peints en bleu et en jaune sont ceux du carrefour formé par la Petite Ceinture et la rue Belliard.

En fin de semaines, plusieurs députés régionaux n'ont pas caché leurs doute voire leur hostilité par rapport à cette initiative.

"C'est débile", a commenté pour sa part, Olivier Maingain, dimanche, estimant que le choix des couleurs des poteaux, trams et bus ne contribuera pas à une meilleure identification des enjeux de Bruxelles.

"Le vrai enjeu pour Bruxelles est d'être une Région à part entière", a-t-il commenté.

Décrochage scolaire

Le président des FDF Olivier Maingain estime que pour faire face au décrochage scolaire, il faut ouvrir la possibilité de la formation en alternance dès l'âge de 15 ans. "Le vrai problème du décrochage scolaire, c'est le manque de motivation. Pour beaucoup, l'école n'est plus le lieu de la formation", a déploré dimanche le président des FDF, sur le plateau de "L'indiscret" (La Une-RTBF).

Olivier Maingain a par ailleurs plaidé pour la fin du droit aux 30 demi-jours d'absence solaire sans justification, une proposition que soutient également le MR.