Logement: Nollet et Ecolo esseulés

C'est une majorité alternative à celle de l'Olivier qui a conclu, mardi midi au Parlement wallon, la première étape d'un nouveau débat sur la politique du logement dans la Région. En effet, PS, CDH et MR ont décidé de poursuivre la réflexion par une série d'auditions d'experts, alors qu'Ecolo s'y était opposé.

Paul Piret
Logement: Nollet et Ecolo esseulés
©Belga

C'est une majorité alternative à celle de l'Olivier qui a conclu, mardi midi au Parlement wallon, la première étape d'un nouveau débat sur la politique du logement dans la Région. En effet, PS, CDH et MR ont décidé de poursuivre la réflexion par une série d'auditions d'experts, alors qu'Ecolo s'y était opposé.

Le sujet a été enclenché par une épaisse proposition de résolution d'un élu PS, Edmund Stoffels, "invitant le gouvernement wallon à lancer un programme exceptionnel de création et d'entretien de logements". Tout en prévenant que son texte n'était pas dirigé contre le gouvernement, et singulièrement contre le ministre Ecolo Jean-Marc Nollet, le député socialiste a présenté ses recommandations comme "un pavé dans la mare". 

Côté Ecolo, la députée Isabelle Meerhaeghe a réagi en disant que bon nombre de priorités citées "ont été, sont ou seront encore rencontrées tout au long de cette législature". Ensuite, elle repoussait la suggestion, soutenue par les trois autres groupes, de poursuivre la réflexion par des auditions alors que s'approche la fin de la législature. 

Le ton est monté. Lorsque le chef de groupe Ecolo arrivé à la rescousse, Emmanuel Disabato, a dit juger que la résolution Stoffels "enfonçait les portes ouvertes", son auteur a évidemment vu rouge.

Bref, incident dans l'Olivier et jubilation MR. Ce qui pourra advenir du débat ainsi entamé, c'est une autre histoire…

Sur le même sujet