"Le MR a tombé le masque sur la N-VA"

Au nom du CDH, Maxime Prévot réagit durement aux propos tenus hier dans les médias par le député MR Jean-Luc Crucke. Il estime que le MR veut toujours séduire la N-VA.

Entretien>Frédéric Chardon
"Le MR a tombé le masque sur la N-VA"
©JC Guillaume

Maxime Prévot est le bourgmestre CDH de Namur et le chef de groupe des humanistes au parlement wallon. Au sein de l’appareil de parti, il monte, il monte, il monte… Et, au nom du CDH, il réagit durement aux propos tenus hier dans les médias par le député MR Jean-Luc Crucke.


Jean-Luc Crucke voit déjà en 2014 une alliance PS-MR du côté francophone pour le prochain gouvernement avec, du côté flamand, une alliance N-VA, CD&V et Open-VLD. Il manque donc le CDH dans son scénario… C’est une attaque en règle ?
Je voudrais remercier Jean-Luc Crucke. Enfin ! Le masque tombe du côté du MR… Au moins, il a mis fin à la danse libérale au bal des hypocrites. Il a eu le mérite d’être très clair : désormais, les citoyens savent qu’en votant MR, c’est voter en même temps pour le PS et pour la N-VA. Je ne suis pas sûr que les électeurs libéraux apprécient cela.

Vous allez loin… 
Comme je le disais, ça a le mérite de la cohérence : le MR récidive après avoir été luncher chez Bruneau pour tenter de s’acoquiner avec la N-VA. Je constate que les idées de Bart De Wever ne posent pas problème aux libéraux ou, en tout cas, à une partie d’entre eux. Tout cela est à tout le moins interpellant. 

Si la N-VA est partante, pourquoi pas?
Ces propos de Crucke sont dangereux et inadéquats alors que le discours de la N-VA ne s’est pas spécialement adouci ces dernières semaines… Dire cela, ce n’est pas renforcer les francophones alors que les nationalistes flamands vont peut-être se radicaliser de plus en plus pendant la campagne électorale. 

Pourquoi le CDH est-il oublié dans ce scénario?
C’est une réaction idéologico-hormonale de Crucke, sans doute… Mais ça ne fait pas sens pour autant. 

Le CDH doit-il être encore aux manettes en 2014?
La première vocation d’une formation politique, c’est d’être au pouvoir plutôt que dans l’opposition. Pour un membre du MR qui n’arrête pas de dire que seul compte le vote des électeurs, on est ici à des années-lumière de cela. 

La sortie de Jean-Luc Crucke ne vise-t-elle pas surtout à "pousser" un scénario où Didier Reynders deviendrait Premier ministre?
Si c’était le but, c’est vraiment mal visé… Didier Reynders a dit lui-même que la meilleure chose à faire, c’était la reconduction de l’équipe actuelle au pouvoir au fédéral (qui associe les sociaux-chrétiens aux libéraux et aux socialistes, NdlR) et sa reproduction à chaque niveau de pouvoir. Et cette coalition, c’est sans la N-VA. Et avec le CDH.

Au CDH, on préfère aussi la reconduction de la tripartite traditionnelle?
Objectivement, ce n’est ni la meilleure coalition ni la moins bonne… On ne vote que dans 9 mois et dire que l’on veut aller au gouvernement avec tel ou tel, ce n’est cas cela qui va réduire le fossé entre les électeurs et les élus. Vous savez, aux dernières élections communales, on annonçait des alliances PS-MR partout et ce n’est pas cela qui s’est passé. Au CDH, en tant que centristes, nous sommes équidistants des autres partis. 

Mais, aller, ça ne vous inquiète pas cette sortie de Jean-Luc Crucke?
Le CDH est quand même menacé assez clairement par le MR. Ce n’est pas parce que Crucke a une poussée que le CDH est menacé. Ce n’est que bien peu de chose… Je l’aime bien, vous savez, c’est un parlementaire de qualité. Mais là, ce qu’il propose n’a pas de valeur. Je vais vous donner un scoop : pendant les prochaines semaines et les prochains mois, il risque d’y avoir encore de nombreux rebondissements sur les déclarations des uns et des autres au sujet d’alliance potentielle… 

Votre coalition de rêve en 2014? Vous êtes bourgmestre avec une coalition "jamaïquaine" CDH-MR-Ecolo… 
A titre personnel, je pense qu’il faut en tout cas des majorités fédérale et régionales qui soient similaires. Les gouvernements asymétriques comme c’est le cas actuellement ne sont pas la solution la plus lisible pour les citoyens. Il faut éviter que les différents niveaux de pouvoir se renvoient la balle sans cesse car leurs gouvernements ont des majorités différentes. Pour ce qui est de la "jamaïquaine" à Namur, ce qui marche dans une commune n’est pas forcément à appliquer d’office à la Région ou au fédéral.

Sur le même sujet